1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. Écoconstruction : Anne Démians « Des matériaux innovants et pérennes »

Écoconstruction : Anne Démians « Des matériaux innovants et pérennes »

Anne Démians, architecte, sur les projets de logements des écoquartiers d'Île-de-France répond à explorimmoneuf.

Écoconstruction : Anne Démians « Des matériaux innovants et pérennes »
Écoconstruction : Anne Démians « Des matériaux innovants et pérennes »

EI9. Vous avez conçu le projet privé de logements de l’écoquartier « Gare de Rungis ». Quels procédés constructifs avez-vous retenus ?


Anne Démians : Dans le cadre des écoquartiers, j’essaie de proposer des choix rationnels qui permettent de profiter du jardin, de capter la lumière et de réguler la température de façon agréable. Ainsi, dans le projet de la Gare de Rungis, j’ai tenu à ce que chaque appartement bénéficie de deux loggias sur deux orientations différentes afin de favoriser les courants d’air naturels. Les bâtiments sont conçus comme des prismes qui ne portent pas d’ombre les uns sur les autres. J’ai aussi opté pour des matériaux pérennes, comme le béton autonettoyant Arca pour les façades. Ce produit « mange » la saleté, reste propre et limite les coûts de ravalement. Vinci Immobilier a fait valoir cet argument lors de la commercialisation du programme.


 


EI9. Vous êtes aussi intervenue sur « Rives de Seine » à Boulogne. On remarque que les ouvertures des bâtiments étaient plus grandes au début de l’aménagement que désormais. La recherche de la performance énergétique ne nuit-elle pas à l’agrément ?


Anne Démians : Cela fait partie des idées fausses sur la performance thermique. En vérité, les fabricants ont considérablement fait évoluer leurs produits, de telle sorte que nous disposons de fenêtres à coûts raisonnables offrant une isolation performante sur de grands formats. Il est important d’avoir un juste équilibre entre maîtrise énergétique et apport de lumière naturelle.Le bon coté des normes est d’obliger les fabricants de matériaux à innover et les promoteurs à sortir de leurs habitudes.


 


EI9. Sur quel autre écoquartier travaillez-vous en ce moment ?


Anne Démians : Sur le projet « Gare d’Auteuil » qui, selon moi, constitue un écoquartier par excellence. Paradoxalement, on le croit très dense alors que son coeffi cient d’occupation des sols (COS) est de 2,5 au lieu de 6 à Paris. Il s’agit d’un parc habité dans lequel s’inscrivent des bâtiments optimisés pour la prise de lumière. Les logements privés et sociaux sont d’une qualité absolument identique.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur