Dynamique de territoire

Modifié en mai 2007, le Plan local de l’Habitat dresse un constat qui rend confiants les acteurs du logement sur l’agglomération montpelliéraine, qui enregistre depuis 1999 une croissance démographique exceptionnelle avec l’arrivée de 6 000 habitants supplémentaires par an. La Communauté d’Agglomération s’est fixé pour objectif, dans un contexte de tension des prix de l’immobilier, de réaliser 5 000 logements par an, soit 30 000 d’ici à 2012. La volonté de rééquilibrer la production devient aussi une réalité : sur les 5 000 logements programmés annuellement, 2 700 seront construits à Montpellier et 2 300 dans les trente communes périphériques. Ce rééquilibrage est d’ores et déjà observé dans les faits : des opérations sont en cours de commercialisation à Pignan, Juvignac, Baillargues et Castelnau-le-Lez. Dans cette dernière commune située au nord de Montpellier, Nexity groupe George V va lancer une troisième opération baptisée Sésame, composée de 55 logements et livrable au 2e trimestre 2010. Dominium va également réaliser une petite résidence de 15 appartements à Castelnau-le-Lez , en plein coeur du village.

Dynamique de territoire
Dynamique de territoire

À Juvignac, Pragma lance Le Picadilly, soit 93 logements, du studio au 3-pièces, à un prix moyen de 3 600 e/m2 pour une livraison au 2e trimestre 2010. Sur cette même commune, Bouwfonds Marignan Immobilier commercialise Les Capitelles, dans le Domaine de Font Despierre, en lisière du golf international de Fontcaude. Eiffage Immobilier signe, quant à lui, Carré d’Éole, 21 logements du T2 au T4 à proximité de l’Hôtel de ville. À Grabels, c’est Bouygues Immobilier qui est présent avec Les 3 Horizons, une résidence du 2 au 4-pièces, à partir de 200 500 e le 3-pièces, parking inclus. Pour autant, l’essentiel de la production reste concentré sur Montpellier. Le groupe Roxim s’illustre à Montpellier Ouest, avec une deuxième tranche du Parc aux Hirondelles, 30 logements, du 2 au 4-pièces, à un prix moyen de 3 600 e/m2, hors stationnement. Le promoteur lance en ce moment, en bord de Lez, face à la future mairie de Montpellier, la résidence Murano, 76 logements orientés plein sud, avec un bâtiment de neuf niveaux aux prestations spécifiques telles qu’un système de températion mais aussi un traitement urbain qui en fera un point d’appel de ce quartier. Comme le souligne Anaïs Pigeon, responsable de développement du groupe Roxim, “Montpellier attire une clientèle tentée par des produits haut de gamme ; on voit même apparaître des Anglo- Saxons, qui sont prêts à investir 500 000 e dans un logement à usage semi-principal”. Dans ce quartier, Bouygues Immobilier lance le programme Première Ligne : 70 logements du 2 au 5-pièces dans une résidence de haut standing avec des terrasses généreuses (jusqu’à 135m2 pour celles des “villas sur le toit”). Dans le quartier Antigone, Kaufman & Broad propose Carré Nostra, réalisation à l’architecture contemporaine, du studio au 5-pièces, entourée d’un vaste jardin aux essences méditerranéennes. Dans le secteur nord, Urbat lance Pleine Vue, 43 logements, à partir de 155 000 e pour le 2-pièces de 46 m2, pour une livraison au 1er trimestre 2010.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur