Du relais jumelé à la formule globale

Sur le marché, il existe différentes sortes de prêts relais : le prêt relais seul souvent nommé "sec", le prêt relais jumelé, ou encore le prêt global. Pour Alice et Sylvain, un relais "sec" n'est pas approprié. Car il répond au besoin de l'emprunteur qui acquiert un logement moins cher que le précédent et qui compte donc rembourser son crédit avec le fruit de la vente de son ancien logement. Dans ce cas, la banque met en place un crédit qui aura une durée de 1 ou 2 ans avec un taux défini au cas par cas. Pour notre couple, il ne peut donc s'agir que d'un prêt relais jumelé ou d'un prêt global dont une partie est remboursable par anticipation.

Du relais jumelé à la formule globale
Du relais jumelé à la formule globale

Relais jumelé.


Comme son nom l'indique, il s'agit d'un prêt relais associé à un prêt à long terme. Il s'adresse aux propriétaires décidant de vendre leur logement pour en acquérir un autre plus grand et donc généralement plus cher. Ce prêt peut donc convenir à Alice et Sylvain. Deux financements sont alors mis en place, l'un d'une durée très courte, portant sur un pourcentage (60 à 80 %) de la valeur du bien à vendre ; l'autre à long terme sur une durée pouvant aller de 15 à 30 ans selon le profil de l'emprunteur. L'avance en relais est évidemment soldée dès la vente de l'ancien logement. Le second prêt, comprenant le capital, les intérêts et les assurances (décès invalidité et perte d'emploi éventuellement), s'amortit mensuellement. Si Alice et Sylvain optent pour cette solution, ils ont intérêt à vérifier qu'ils peuvent, le cas échéant, effectuer un remboursement anticipé sans pénalité. Cette pénalité s'élève en effet à 3 % du capital restant dû au maximum. On ne sait jamais, si leur ancien logement se vend mieux que prévu, ils auront ainsi la possibilité d'affecter le surplus sur le crédit à long terme, ce qui en réduira le coût. Attention toutefois aux garanties exigées par la banque. En cas d'hypothèque sur le bien à vendre, des frais de mainlevée seront à débourser. Pour le crédit relais jumelé, les taux proposés sont évidemment variables d'une banque à l'autre. De plus, les établissements financiers opèrent souvent une distinction entre le prêt relais et le prêt à long terme. Généralement, le prêt relais est à taux fixe. Il est parfois consenti à un taux différent du prêt associé qui, lui, peut être à taux fixe ou taux révisable. Quoi qu'il en soit, sachez que les taux fixes du marché se situent actuellement, selon Empruntis, un courtier en ligne, entre 3,90 % sur 15 ans et 4,75 % sur 30 ans ; les taux révisables entre 3,50 % sur 15 ans et 3,90 % sur 30 ans.


Crédit global.


Avec une telle formule, Alice et Sylvain ont la possibilité de financer leur opération achat/revente en un seul crédit dont une partie est remboursable de façon anticipée au moment de la réalisation de la vente. La formule est simple et peut leur éviter d'avoir à payer deux fois les frais de dossier du crédit. Avec un crédit unique, Alice et Sylvain ne paieront qu'une seule mensualité qui devrait, théoriquement, être très élevée puisqu'ils ne rembourseront que plus tard la partie relais. Mais les banques apportent certaines souplesses à leurs formules : par le biais de franchise ou de différé d'amortissement, la mensualité peut-être ramenée à un montant tout à fait supportable. Dans certains cas, l'emprunteur peut même choisir son échéance. C'est le cas au Crédit Foncier, au Crédit du Nord ou encore à l'UCB. Là encore, pour économiser sur le coût de votre crédit, privilégiez les formules qui vous permettent de rembourser plus que prévu au départ. A l'UCB par exemple, ce remboursement peut atteindre 140 % de la valeur attendue lors de la revente. Pour ce qui concerne les taux, ceux-ci sont du même ordre que pour les formules associées à un prêt à long terme.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur