Du nouveau dans l’assurance

Jusqu’à présent, si le locataire choisi ne répondait pas à tous ces critères, le propriétaire était déchu de tout droit à indemnisation. Pour y remédier, un nouveau produit d’assurance vient de voir le jour : la GRL (Garantie des Revenus Locatifs). Ce contrat doit faciliter l’accès à un logement de ceux qui n’entrent pas dans le cadre normal de l’assurance loyers impayés, c’est-à-dire dont les revenus sont insuffisants et n’atteignent pas le tiers du loyer. La GRL se présente comme un contrat d’assurance habituel, souscrit auprès d’une compagnie d’assurance proposant ce produit. Pour bénéficier de la GRL, le loyer doit être compris entre 33 et 50 % des revenus du locataire. Il ne doit pas non plus dépasser 2 300 e par mois. Si les assureurs s’impliquent dans ce nouveau marché, c’est grâce à un important partenariat conclu avec les collecteurs du 1 %

Du nouveau dans l’assurance
Du nouveau dans l’assurance

Logement et l’État. Le 1 % Logement apporte sa garantie aux locataires salariés des entreprises privées, aux jeunes de moins de 30 ans en recherche d’emploi ou en situation de premier emploi, aux étudiants boursiers, à tous les locataires (quel que soit leur emploi) entrant dans un logement dont le loyer est conventionné. Pour tous les autres dont le loyer constitue un lourd effort budgétaire, c’est l’État qui finance. Comme les autres polices d’assurances, la GRL indemnise aussi les dégradations et réparations à hauteur de 7 000 e par appartements, mais uniquement suite à une procédure d’expulsion. Les avantages de la GRL : le bailleur est garanti dès le premier impayé (pas de franchise, sauf pour les dégradations), pour une période indéterminée. En outre, le locataire peut, en cas de difficultés, bénéficier d’un accompagnement social.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur