Deuxième couronne, les résidences neuves bougent d'Est en Ouest

Val d'Europe en force.

Deuxième couronne, les résidences neuves bougent d'Est en Ouest
Deuxième couronne, les résidences neuves bougent d'Est en Ouest

Du côté des "villes à la campagne", c'est la Seine-et- Marne qui mène la danse, avec un nombre de vente augmenté de 17 % du 2e semestre 2004 au 2e semestre 2005 et un prix moyen qui franchit la barre des 3 100 €/m2 et constitue la plus forte hausse de la région, suivant l'analyse du marché neuf de l'Adil (Agence départementale d'information sur le logement). Le secteur de Marne-la-Vallée reste la locomotive de ce marché dynamique. Parmi les grands secteurs bâtisseurs, Bussy Saint-Georges, avec 800 logements chaque année. Autour du parc du Génitoy, qui doit ouvrir cette année, se développent les nouveaux programmes, dont les prix flirtent désormais avec les 3 000 €/m2. Même échelle de prix au Val d'Europe voisin, qui grandit tranquillement au rythme de 500 nouveaux logements par an. Fière de l'équilibre travail, habitat, loisir, Val d'Europe regroupe cinq villages briards dont la vie a changé avec l'arrivée de Mickey et ses amis. Depuis 1987, le partenariat original public-privé, entre l'Etat et la Walt Disney Company prévoit le développement d'une ville qui devrait atteindre 40 000 habitants/40 000 emplois à l'horizon 2020.


Cette année, c'est l'ouverture de la Place de Toscane avec ses 2 400 m2 de restaurants, commerces et services et ses 390 logements qui fait l'actualité au centre-ville de Val d'Europe. Autre quartier à prospecter, le Val de France, qui se développe façon village briard et propose des maisons.


Pas sans transports.


Au-delà de ces grands secteurs d'aménagement, le développement urbain en Grande Couronne obéit à l'impératif transports. A Poissy, le nouveau quartier de Noailles est proche du RER, qui conditionne en partie son succès. Encore plus loin à l'ouest, Mantes-la-Jolie met en avant l'arrivée du RER, prévue pour 2007, et qui donne de la valeur au quartier neuf des bords de Seine, où les prix grimpent jusqu'à 3 000 €/m2. Même réalité dans l'Essonne, où l'offre en neuf de Massy se concentre autour du nouveau pôle des gares.


Réservoir à maisons.


Direction grande couronne pour tous ceux qui rêvent de cultiver leur jardin. Dévoreuse de foncier, la maison individuelle groupée recule en Ilede- France. Produits rares et recherchés, les maisons actuelles peuvent aller de petits formats inférieurs à 100 m2, plus accessibles, à plus de 200 m2 pour les plus spacieuses, qui bénéficient en général d'un cadre à la hauteur, en bordure de golf par exemple. Livrables l'an prochain, les programmes de maisons autour du golf de Bailly-Romainvilliers par exemple, peuvent aller jusqu'à 208 m2 pour 7-pièces et 480 000 €. A l'opposé, une petite maison de 78 m2 à Sarcelles s'affiche à 228 000 €.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur