• Le Figaro.fr
  • Actu
  • Le Scan Politique
  • International
  • Économie
  • Bourse
  • Décideurs
  • Le Scan Éco
  • Sport 24
  • Le Scan Sport
  • Culture
  • Lifestyle
  • Madame
  • Figaro Store
  • FigaroTV
  • TVMag
  • Santé
  • Étudiant
  • Figarochic.cn
  • Histoire
  • Nautisme
  • Golf
  • Figaroscope
  • Voyage
  • Enchères
  • Vin
  • Jardin
  • Météo consult
  • Annuaire santé avec PagesJaunes
  • Le particulier
  • Cadremploi
  • La chaîne météo
  • Keljob
  • Kelformation
  • Ticketac
  • Cplussur

Des plafonds de loyers et de ressources à respecter

Dans tous les cas, bénéficier de la réduction d’impôt Pinel suppose de prendre en compte les plafonds de ressources de vos locataires.

Des plafonds de loyers et de ressources à respecter
Des plafonds de loyers et de ressources à respecter

Rassurez-vous, ils concernent 70 à 80 % de la population. À titre d’exemple, en zone A (Île-de-France, Côte d’Azur ou certaines grandes villes), un couple ne devra pas dépasser 55 254 € par an en 2015, et s’il a un enfant, 66 420 €. En zone B1 (villes de plus de 250 000 habitants), ces plafonds passent respectivement à 40 241 € et 48 393 €. Concernant les loyers, vous ne devez pas dépasser certains plafonds en fonction de la zone concernée. Mais, à partir des moyennes défi nies et selon la superficie du logement, un coefficient multiplicateur s’applique qui permet de tenir compte du principe qu’une petite surface se loue généralement plus cher. Exemple : à Nantes (zone B1), le mètre carré loué s’établit à 10,06 € en moyenne, mais le loyer d’un studio de 30 m2 pourra être proposé à 360 €, soit plus de 12 € le m2. Les grandes surfaces sont moins avantagées. Un 3-pièces de 65 m2 peut se louer, à Nantes, un peu plus de 646 €, soit 9,95 € le m2.

Services