Des opportunités en grande couronne

Manque de logements, étalement urbain, mitage des espaces naturels : cette problématique typique de la grande couronne est particulièrement significative dans les Yvelines. Des solutions commencent à fleurir dans le cadre champêtre du département, à commencer par des contrats de subvention signés entre le Conseil général et les communes qui renforcent leurs efforts de construction. A ce jour, 18 projets sont conclus et 30 en cours. Les derniers en date concernent Toussus-le-Noble, Fontenay-le- Fleury et Viroflay. Dans l'aire de Saint-Quentin- en-Yvelines, Toussus projette de doubler sa population d'ici 2015 et d'accueillir de jeunes ménages. Ce bourg de 700 habitants qui dispose d'un aérodrome d'affaires s'est donc engagé sur la production de 179 logements sous cinq ans principalement dans le nouveau quartier "La Mare Chevalier". Kaufman & Broad y démarre déjà 40 maisons. Près des Hauts-de-Seine, à Viroflay, où le parc ancien ne correspond plus aux modes de vie actuels, la municipalité va gérer la construction de 500 logements au rythme de 100 par an et Atemi sort un programme d'appartements. En limite de la Plaine de Versailles, Fontenay a signé pour 668 logements afin d'enrayer la chute et le vieillissement de sa population. Le Conseil général a aussi lancé auprès des opérateurs immobiliers un appel à projets innovants qui vient de s'achever et dont les lauréats seront bientôt désignés. "Grâce à cette nouvelle dynamique, l'objectif poursuivi d'atteindre une production de 6 000 logements par an paraît déjà en voie de se concrétiser dès 2008 et pourrait aboutir à 7 000 unités en 2009", anticipe avec satisfaction le Conseil général. Cela augmentera de 50 % la production de logements qui seront collectifs en majorité et situés pour les 8/10e dans les secteurs déjà urbanisés des Yvelines. Le Département va aussi peser de tout son poids dans la révision du Schéma directeur régional d'Ile-de-France (SDRIF) pour développer l'offre de transports "accusant plusieurs années de retard". De grands projets sont en jeu dans cette bataille du rail, tels que la réalisation du tramway Viroflay/Châtillon et du pôle Versailles- Chantiers, le prolongement du RER C jusqu'à La Verrière ou la mise en place d'un "plan d'urgence" pour moderniser les liaisons SNCF.

Des opportunités en grande couronne
Des opportunités en grande couronne

Des pistes pour faire décoller l'immobilier.


De son côté, le gouvernement orchestre deux Opérations d'intérêt national (OIN) sur les Yvelines. L'une, dans le Nord, va constituer sur Seine Aval une base économique et résidentielle de La Défense où seront construits 2 500 logements par an à partir de 2010 ; elle s'inscrit dans un secteur qui va de Conflans à l'extrémité occidentale du département en passant par Poissy et Mantes. L'autre OIN, dans le Sud, se focalise surtout sur Massy et Saclay dans l'Essonne mais englobe aussi Versailles et Saint-Quentin-en-Yvelines. Son objectif est de créer un pôle scientifique mondial sur le territoire à partir de points névralgiques comme l'université de Versailles et HEC. A l'horizon 2010, les deux départements réunis devraient voir sortir de terre "un logement nouveau pour un emploi créé", soit 2 600 unités en plus des 2 400 nécessaires au maintien en place de la population chaque année. Deux outils vont de surcroît accélérer le déploiement de l'immobilier yvelinois, à savoir une Adil (Agence départementale pour l'information sur le logement) ouverte en juillet et l'Etablissement public foncier des Yvelines, dont la mission sera d'optimiser la recherche foncière dans des zones prioritaires.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur