Des offres neuves en Loire-Atlantique

Les derniers chiffres des ventes de biens dans les villes du Grand Ouest rendus par l’Observatoire Oloma, démontrent une belle résistance de ces agglomérations.

Des offres neuves en Loire-Atlantique
Des offres neuves en Loire-Atlantique

Les agglomérations du Grand Ouest ont assez bien résisté à la désaffection des acheteurs fin 2011: c'est la leçon à tirer des derniers chiffres de l'Observatoire Oloma, qui passe au crible le marché du neuf pour la Loire-Atlantique, la Presqu'île de Guérande et la région d'Angers.


Les ventes sont en retrait de 4 % par rapport à 2010, mais plus de 5 000 logements ont été mis en vente et les ventes (78 % des investisseurs) ont progressé dans les gammes supérieures (+ de 3 600 €/m2). Nantes (40 % de l'activité) manifeste une certaine stabilité, avec des ventes entre 2 000 et 7 000 € m2. Les trois quartiers les plus actifs, Bottière-Doulon, Dervallières-Zola et l'île de Nantes oscillent entre 3 140 et 3 785 €/m2. Angers a enregistré des records de ventes, grâce à l'offre des Zac du Plateau des Capucins et de la Mayenne. Saint- Nazaire a développé son offre en secteur aménagé (20 % en 2011), avec des ventes à 4 060 €m2 à Pornichet et 3260€/m2 par ailleurs. Sur le littoral, La Baule conserve son record de prix (4 130 €/m2).


En début d'année, les acheteurs sont en léger retrait, mais « le 2e semestre devrait être très actif dans la perspective de la disparition du Scellier, dispositif qui a permis d'apporter au marché des logements de toutes     tailles ces dernières années », estime Bertrand Mours, directeur de l'Observatoire.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur