Des logements et des arbres bientôt au-dessus du périph’ parisien

Le programme Mille Arbres et l’un des 22 projets retenus dans le cadre du concours "Réinventer Paris". Un programme mixte, inédit, qui modifiera d’ici quelques années notre perception du périphérique.

Des logements et des arbres bientôt au-dessus du périph’ parisien
Des logements et des arbres bientôt au-dessus du périph’ parisien

Au départ une idée en l’air. Un doux rêve qu’on lançait comme ça, à la volée, lorsqu’on évoquait le problème du manque de foncier à Paris. Construire au-dessus du périphérique.

Dans le cadre du grand projet d’aménagement urbain de la capitale, Réinventer Paris, l’un des 22 lauréats créera, au-dessus du périph’, un programme mixte mêlant logements, bureaux, équipements publics, et surtout, une grande forêt de 1 000 arbres. Ce sera d’ailleurs le nom de code de ce village flottant, livré à l’horizon 2022.





Porté par OGIC et La Compagnie de Phalsbourg en collaboration avec les architectes Sou Fujimoto et Manal Rachdi- Oxo Architectes, le projet Mille Arbres, veut "repousser les limites de la construction", souligne Philippe Journo, président de la Compagnie de Phalsbourg. "Nous allons inventer un nouvel art de vivre parisien, celui de la ville hybride et sobre de demain, réconciliant nature et architecture", avance Emmanuel Launiau, président du directoire d’OGIC.


Quand la nature se mêle d’architecture


Mille Arbres, c’est également un pont entre deux rives, comme le rappelle Manal Rachadi :"Ce nouveau projet prendra la responsabilité de désenclaver et de connecter Paris à sa banlieue par le franchissement de son périphérique". Une façon de gommer les limites entre la capitale et sa périphérie et ainsi imaginer les prémisses de ce que pourrait être un véritable Grand Paris. "C’est comme la dernière frontière de Paris", souligne Sou Fujimoto. "Je pense donc que c’est le meilleur emplacement pour montrer comment Paris peut créer un nouveau style de vie pour le XXIe siècle où le mariage de la nature et de l’architecture sera un thème majeur"

L’ensemble accueillera 127 logements (accession, sociaux et intermédiaires) aux larges surfaces Certains habitats de Mille Arbres auront pour particularité de proposer aux futurs propriétaires des chambres d’hôtes pour recevoir les amis. Le bâtiment sera doté d’un jardin-terrasse avec cuisine extérieure, pour générer des rencontres entre les résidents.


Une construction réversible


Les logements, comme les plus de 27 000 m² de plateaux de bureaux et l’hôtel 4 étoiles de 250 chambres sont tous réversibles. Le grand parc qui jouxtera l’ensemble sera également le siège de la maison de la Biodiversité et celle du Jardinier.

Des cours et des ateliers éducatifs en lien avec cette thématique seront organisés. Le premier coup pioche n’interviendra pas avant janvier 2018. Aucune information n’a pour le moment filtré sur les prix des futurs logements.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur