Des choix multiples

Autant de profils d'investisseur que de choix possibles : c'est la première remarque que font tous les professionnels du conseil en investissement immobilier. "Il n'y a pas de vérité unique. Le secteur d'acquisition dépend du profil et des objectifs de chaque investisseur. S'il recherche à la fois une défiscalisation importante et une garantie de valorisation, sa solution sera moins fixée sur la rentabilité locative. Dans ce cas, pour- quoi ne pas acquérir une maison très bien située, qui nécessite un budget élevé mais garantit une plus-value" argumente ainsi Jean-Pierre Marillier, responsable de la formation chez Valority.

Des choix multiples
Des choix multiples

Pas à n'importe quel prix.


L'impact de l'investissement Robien sur les ventes de neuf n'est plus à prouver. Ces dernières années, il a permis de faire grimper la part des investisseurs sur le marché du neuf à des sommets jamais atteints auparavant. Mais attention aux dérapages ! Face à l'afflux de la demande, la tentation de construire des programmes "spécial investisseurs" de plus en plus loin des grosses agglomérations a entraîné la production de logements qui ne trouvent pas de locataires et se transforment en boulets pour les investisseurs. Des villes secondaires, où le marché locatif n'est pas extensible à l'infini, se sont ainsi retrouvées saturées et on a même vu des programmes où trois mois de loyers étaient offerts pour attirer les locataires ! Autre problème à prendre en compte : le loyer. Trop souvent, les rentabilités alléchantes affichées par les programmes en Robien sont basées sur les plafonds de loyer autorisés par le dispositif, qui ne correspondent pas forcément à la réalité du marché, la limite de solvabilité des locataires étant atteinte.


Services