De grands desseins pour le sud et l'ouest parisien

De Vitry-sur-Seine à Orly au Sud, et de Boulogne-Billancourt à Bois-Colombes à l’ouest, l’impact du Grand Paris est indéniable. Emplois, logements : les projets se multiplient et les nouveaux quartiers vont proliférer.

De grands desseins pour le sud et l'ouest parisien
De grands desseins pour le sud et l'ouest parisien

Au sud de la capitale, Alfortville, Choisy-le-Roi, Vitry, Villeneuve-Saint-Georges, Villejuif, Chevilly-Larue, Rungis et Orly fourmillent de projets. Parmi les plus emblématiques, les Ardoines, un site de 300 ha doté d’une situation privilégiée en bord de Seine et promis à un bel avenir. À terme, il accueillera 13 000 logements et 45 000 emplois. Sur les deux Zac qui démarrent, 1,6 million de m2 sera développé. La Zac gare Ardoines (50 ha), déjà équipée d’une station de RER C, sera aussi connectée au Grand Paris Express. 65 % du projet sera dédié à un pôle biotech et tertiaire, 31 % à des logements, le reste étant dévolu aux commerces, services et équipements. Au total, 1 200 logements y seront construits entre 2015 et 2025. La Zac Seine Gare Vitry (RER C) accueillera, quant à elle, 2 100 logements et près de 250 000 m2 de bureaux et activités. Aux portes d’Orly, Chevilly-Larue construit l’écoquartier Anatole-France et la Zac du Triangle des Meuniers. Comme tous les quartiers aujourd’hui en devenir, ceux-ci seront mixtes tant au plan des fonctions que de la population. Deux grands opérateurs ont été retenus pour ces Zac : Eiffage Immobilier et Nexity-Pegase. « Les premières livraisons interviendront courant 2015 mais le secteur bénéficie déjà, le long de la RD 7, du tram T7 qui vient d’être inauguré et qui permet de rejoindre Orly en 15 minutes », note Hugues Larnaudie, directeur de la communication de l’Epa Orsa (Orly-Rungis/Seine Amont). Orly n’est pas en reste avec Coeur d’Orly et le redéploiement de Silic.


Du nouveau à l'ouest


Moins proche de Paris, l’attractivité de Massy et du pôle de Saclay n’est plus à démontrer. L’EPA Paris Saclay mène plusieurs projets en lien avec la ligne 18 du futur grand métro, dont un campus urbain de 1 million de m2 dont la moitié réservée à l’enseignement supérieur et à la recherche, et plus de 500 000 m2 de logements (158 000 m2 aux étudiants).


À l’ouest, ça bouge aussi. À Boulogne-Billancourt, le Grand Paris Express reliera le Pont de Sèvres/Île Seguin (où d’importants projets sont prévus : Cité musicale, futur pôle de l’art contemporain...) et le quartier du Trapèze. Il assurera la connexion avec la ligne 9 et le T2 à Sèvres. De fait, la ville ne sera plus qu’à 10 minutes de la Défense, 20 minutes d’Orly et 40 minutes de Roissy. « Je me félicite que ce grand projet d’aménagement du Grand Paris démarre à Boulogne-Billancourt », s’est réjoui Pierre Christophe Baguet, le maire de la ville. Toujours à l’ouest, Nanterre, La Défense, Gennevilliers, Courbevoie, Bois-Colombes... verront, elles aussi, le futur grand métro les desservir mais seulement à l’horizon 2030.


 


A retenir :


● Grand Paris Express : 4 lignes nouvelles (15, 16, 17, 18)


● Modernisation et extension du réseau existant : lignes 14 (de Saint-Lazare à Saint-Denis Pleyel et d’Olympiades à Orly) ; ligne 11 de Mairie des Lilas à Noisy-Champs (via Rosny-Bois-Perrier si confirmé)


● Construction de logements : 70 000 par an

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur