Créer des paysages urbains

Dans l’oeuvre de Dominique Perrault, la bibliothèque François Mitterrand est l’arbre qui cache la forêt. Certains de ses projets sont internationaux, tels que le vélodrome et la piscine olympique de Berlin ou l’hôtel de ville d’Innsbruck. “Ce sont des paysages plutôt que des bâtiments, des ouvrages de grande dimension, complexes pour des clients publics qui le sont autant”, remarque le concepteur en évoquant le projet de Berlin se fondant dans un grand parc de pommiers. En décembre, s’achèvera la cour européenne de justice à Luxembourg puis, l’été prochain, le tennis stadium à Madrid. À nouveau reviennent des projets en France : palais des sports à Rouen, hôtel d’agglomération à Perpignan, immeuble de bureaux sur la Zac Seguin-Rive de Seine pour Vinci Immobilier, habitat à Lille pour Icade, adaptation de la bibliothèque aux performances du développement durable. Dominique Perrault a choisi l’architecture plutôt que la peinture pour rassurer la famille d’ingénieurs dont il est issu. Sans regret, il se dit “comblé par l’architecture”. Pas de violon d’Ingres caché ni de refoulement dans sa vie, donc. Juste des projets à forte personnalité, hors mode. Une soixantaine d’entre eux forment l’exposition d’été du Centre Georges Pompidou.

Créer des paysages urbains
Créer des paysages urbains

Dans l’oeuvre de Dominique Perrault, la bibliothèque François Mitterrand est l’arbre qui cache la forêt. Certains de ses projets sont internationaux, tels que le vélodrome et la piscine olympique de Berlin ou l’hôtel de ville d’Innsbruck. “Ce sont des paysages plutôt que des bâtiments, des ouvrages de grande dimension, complexes pour des clients publics qui le sont autant”, remarque le concepteur en évoquant le projet de Berlin se fondant dans un grand parc de pommiers. En décembre, s’achèvera la cour européenne de justice à Luxembourg puis, l’été prochain, le tennis stadium à Madrid. À nouveau reviennent des projets en France : palais des sports à Rouen, hôtel d’agglomération à Perpignan, immeuble de bureaux sur la Zac Seguin-Rive de Seine pour Vinci Immobilier, habitat à Lille pour Icade, adaptation de la bibliothèque aux performances du développement durable. Dominique Perrault a choisi l’architecture plutôt que la peinture pour rassurer la famille d’ingénieurs dont il est issu. Sans regret, il se dit “comblé par l’architecture”. Pas de violon d’Ingres caché ni de refoulement dans sa vie, donc. Juste des projets à forte personnalité, hors mode. Une soixantaine d’entre eux forment l’exposition d’été du Centre Georges Pompidou.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur