Crédit d’impôt - Prime aux écolos

Depuis longtemps, la récupération des eaux de pluie fait partie de la panoplie de l’éco construction. Bonne nouvelle, ce geste écolo est aujourd’hui récompensé. Concrètement, les particuliers qui installeraient un système de récupération et de traitement des eaux de pluie entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009 auront droit à un crédit d’impôt. Celui-ci représente 40% du montant des équipements et des travaux réalisés. Pour rappel, s’il n’est pas recommandé d’utiliser l’eau pluviale pour la boire ou même prendre une douche, elle est parfaite pour la lessive, l’arrosage du jardin ou les chasses d’eau (35 % de la facture d’eau potable !). En plus, récupérer les eaux pluviales pour un usage domestique n’est pas très compliqué : récupérées en général par le biais de la toiture, elles sont filtrées puis stockées dans une cuve au lieu d’être directement rejetées vers le réseau d’assainissement. L’eau de pluie subit ensuite différents traitements. A la sortie des gouttières, elle passera par un système de purification qui retient particules et sédiments. Grâce à une pompe, elle sera ensuite aspirée dans une cuve de béton où la présence de chaux permettra de maîtriser l’acidité naturelle des pluies. Enfin, un filtre à charbon actif neutralisera les éventuelles mauvaises odeurs.

Crédit d’impôt - Prime aux écolos
Crédit d’impôt - Prime aux écolos

Depuis longtemps, la récupération des eaux de pluie fait partie de la panoplie de l’éco construction. Bonne nouvelle, ce geste écolo est aujourd’hui récompensé. Concrètement, les particuliers qui installeraient un système de récupération et de traitement des eaux de pluie entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2009 auront droit à un crédit d’impôt. Celui-ci représente 40% du montant des équipements et des travaux réalisés. Pour rappel, s’il n’est pas recommandé d’utiliser l’eau pluviale pour la boire ou même prendre une douche, elle est parfaite pour la lessive, l’arrosage du jardin ou les chasses d’eau (35 % de la facture d’eau potable !). En plus, récupérer les eaux pluviales pour un usage domestique n’est pas très compliqué : récupérées en général par le biais de la toiture, elles sont filtrées puis stockées dans une cuve au lieu d’être directement rejetées vers le réseau d’assainissement. L’eau de pluie subit ensuite différents traitements. A la sortie des gouttières, elle passera par un système de purification qui retient particules et sédiments. Grâce à une pompe, elle sera ensuite aspirée dans une cuve de béton où la présence de chaux permettra de maîtriser l’acidité naturelle des pluies. Enfin, un filtre à charbon actif neutralisera les éventuelles mauvaises odeurs.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur