Côte fleurie : Le ticket des stations chics normandes

Atout du Calvados dans la région Basse-Normandie, le littoral reste une valeur sûre. Avec un parc entretenu et une clientèle toujours fidèle, Honfleur, Deauville et Trouville-sur-Mer conservent un cachet qui dépasse les effets de conjoncture.

Côte fleurie : Le ticket des stations chics normandes
Côte fleurie : Le ticket des stations chics normandes


Chute des autorisations de construire de 20 % en un an sur la Basse-Normandie, baisse du nombre de mises en chantier de 13 % et diminution sensible des ventes dès le 3e trimestre 2008. La région et le département du Calvados accusent le coup de la crise. Mais dès le début de cette année, elle affichait des objectifs ambitieux en s'appuyant sur le plan de relance national.


Celui-ci fixe des objectifs de construction de 2 400 logements sociaux dont 1 800 PLUS-PLAI sur la région. Le dispositif du Pass-foncier devrait en outre permettre à 800 ménages d'accéder à la propriété.


Enfin, l'Agence nationale pour l'amélioration de l'habitat (Anah) s'est engagée sur une augmentation de ses crédits.


Comme Le Touquet, à peine sensible au coup de froid qui touche le Nord ou La Baule qui résiste en douceur à la grisaille sur les Pays de la Loire, les stations de la Côte fleurie sembleraient presque à l'abri des vents mauvais qui soufflent sur la région : les acheteurs sont moins nombreux mais ils poursuivent des projets sur le long terme, motivés par les perspectives d'une vie normande chic et authentique. Ici, entre les côtes de Nacre et d'Albâtre, les nostalgiques de la pêche à la crevette côtoient les aficionados des ventes de yearlings et des soirées au casino, les amateurs d'hippisme croisent autour d'un plateau de fruits de mer les golfeurs et les amoureux du film américain dont le festival se tient à l'automne chaque année à Deauville.



Deauville travaille son image de marque


À deux heures de Paris par l'A13, Deauville a choisi depuis quelques années de capitaliser une image de luxe qui s'appuyait déjà sur une solide clientèle et des rendez-vous prestigieux. En 2005, une partie du centre avait été classée en zone de protection du patrimoine architectural (ZPPAUP). On a atteint des sommets autour de 10 000 €/m2 pour des biens très bien placés avec une vue sur la Manche. L'inflation a cessé depuis une bonne année maintenant. Mais les bons emplacements sont toujours recherchés, envisagés comme de solides investissements à terme. Dans le neuf, les promoteurs sont parvenus à en dénicher quelques-uns et quelques rares programmes sont aujourd'hui lancés à la commercialisation.


On trouve tout de même des propositions sur des projets en cours : face au bassin de Morny, à quelques pas des commerces de la rue Désiré Le Hoc, de la place Morny et de la gare, Icade affiche ainsi Sur les Quais.


Le promoteur a choisi une architecture traditionnelle deauvillaise et multiplié les aménagements en déclinant son offre du studio au 5-pièces. Plusieurs lots sont encore disponibles dans cette résidence de 32 appartements, entre 170 000 € pour 27 m2 et un budget de 740 000 €nécessaire pour un 5-pièces de 156 m2 (portes ouvertes mi-mai).


À quelques rues de là, près de la rue Eugène-Colas, Eiffage réalise Le Carré Hoche, dans l'impasse Hoche. Il y a conçu des appartements spacieux et fonctionnels avec de larges terrasses et des balcons. Des 2 et 3-pièces sont là à vendre pour des weekends de rêve à quelques minutes seulement de la plage, du casino, de la piscine, de l'hippodrome de la Touques mais aussi des boutiques et des brasseries du centre. Au 2e trimestre 2010, Norev Développement prévoit de livrer Blue-Bay, cinq immeubles de 2 ou 3 étages au coeur même de la marina, avec des vues imprenables sur le front de mer. Les surfaces s'articulent du 2 au 5-pièces. On démarre à 115 000 € pour 20 m2. Les 3-pièces, de 50 à 85 m2 entre 386 000 et 644 000 €. Annoncés également pour 2010, Les Hameaux du Coteau, dans le quartier des Yearlings. Sefri Cime avance la construction de la première tranche de ses 40 appartements du 2 au 5-pièces et de 12 maisons de 3 à 5-pièces. Restent des appartements du 2 au 4-pièces pour un prix moyen de 5 461 €/m2. Dans le parc du château de Bel-Abri, Vinci Immobilier promet avant la fin de l'année la livraison des Terrasses du Mont-Canisy, sur l'avenue Strassburger. Un appartement décoré et un belvédère panoramique sont déjà en place pour aider les derniers acheteurs à visualiser la résidence avant sa complète réalisation.


Le choix s'articule désormais essentiellement entre des 2-pièces à partir de 177 000 € et des 3-pièces (dès 230 000 €) mais quelques 4-pièces sont également à la vente. De l'autre côté de la Touques, Trouville-sur-Mer a toujours ses inconditionnels qui se réjouissent de l'atmosphère conviviale et familiale de la ville. À proximité de son centre, sur le versant sud-ouest de la rivière, Vinci Immobilier réalise Demeure Elisa une belle construction de 28 appartements en face du parc du Manoir. L'opération touche à sa fin. Le commercialisateur signale néanmoins deux 3-pièces à partir de 67 m2 de 297 000 à 302000 €.



Sur les hauteurs de Touques, de magnifiques vues sur la côte


Vue sur Deauville, Trouville et la mer garantie au Parc Bel Horizon. Bouygues Immobilier a déniché un terrain sur les hauteurs de Touques. Il devrait y avoir construit d'ici un an et demi une résidence jusqu'au 5-pièces avec de belles terrasses ou balcons.


Les opportunités disponibles démarrent à 123000 €pour des 2-pièces de 37 m2, à partir de 183 000 € pour un 3-pièces de 53 m2.Des maisons de 4 et 5-pièces sont également au programme du Parc Bel Horizon, entre 275 000 et 310 000 €. La petite commune dispose aussi de maisons neuves avec l'achèvement de la deuxième tranche des Manoirs du Haut-Bois (Nexity George V).


La résidence de 51 maisons affiche toujours les derniers 3 et 4-pièces complètement individuels avec jardin à partir de 210 000 €.


À 10 minutes d'Honfleur, Nexity Logement est à Beuzeville, avec la résidence Pré-Saint-Hélier. Celle-ci sera livrée avant la fin de l'année, composée de 27 maisons de 3 à 5-pièces avec jardin et de 20 appartements dans l'esprit authentique normand. On y trouve par exemple une maison de 4-pièces de 91 m2 plein sud à 221 000€ ou encore 5-pièces de 95 m2 à 224 000 €.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur