Côte d’Azur : vers une forte pénurie de logements neufs

Un recul, certes, mais pas comparable à la moyenne nationale. C’est la conclusion qui se dégage des statistiques fournie par l’Observatoire immobilier d’Habitat Côte d’Azur au cours du 1er trimestre 2008. Pendant cette période, l’offre a reculé de 29 % (en année glissante) et les baisses, de 17 %, avec un allongement des délais d’écoulement porté à dix mois. Quant aux prix, ils poursuivent certes leur hausse (+ 4 %), mais ils semblent se diriger plutôt vers une stabilisation. Comme le répète Jean- Marie Ebel, le président de l’Observatoire, “rappelons avec force que nous sommes toujours face à une crise structurelle de l’offre, qui s’inscrit encore gravement en recul et pèse mécaniquement sur le résultat en terme de ventes, tout en ne répondant pas aux besoins réels”. Du côté du marché de la revente, on accuse un recul des transactions mais pas des prix, qui continuent de progresser de 7 %. Comme le souligne Jérôme Renaud, président départemental de la FNAIM, “l’ajustement du prix apparaît de plus en plus comme une condition impérative à court terme, pour que le marché reprenne un second souffle et que l’essentiel du stock de biens en revente puisse trouver plus facilement preneur”.

Côte d’Azur : vers une forte pénurie de logements neufs
Côte d’Azur : vers une forte pénurie de logements neufs

Tout le monde appelle donc à la production de logements en nombre sur ce secteur, afin de répondre aux diverses demandes observables. Parmi les territoires qui prennent date dans cette perspective, la Plaine du Var est une véritable figure de proue. Moins d’un an après le lancement à Nice de la préfiguration de cette vaste Opération d’intérêt national (OIN), le décret de création a été officiellement signé le 6 mars dernier. Désormais nommée Eco Vallée, cette OIN couvrira un périmètre de quelque 10 000 ha s’étendant entre le littoral, au niveau de l’aéroport, et le Bec de l’Estéron. Sur le modèle de l’OIN Euroméditerranée à Marseille (créée en 1995) ou encore de celle de La Défense en région parisienne, Eco Vallée devra permettre de rassembler des financements apportés par l’État, l’Europe et les différentes collectivités locales sur l’un des rares espaces restant à aménager dans les Alpes- Maritimes. Le but affiché est de constituer à terme un immense quartier à l’échelle d’une agglomération de 500 000 habitants, qui bénéficierait à la fois de la conjonction de la future gare TGV et de l’aéroport, tout en mettant en avant la notion de développement durable.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur