Comment emprunter malin?

On n'emprunte pas à 30ans comme on emprunte à 40 ou 50 ans. Selon votre projet et votre profil, différentes options vous sont proposées par les banques. A vous de choisir celle qui vous convient.

Comment emprunter malin?
Comment emprunter malin?

Qu'il s'agisse de l'acquisition de votre premier logement, de revendre pour racheter ou d'investir pour la retraite à l'aide d'un dispositif fiscal, les banques sont en mesure de répondre à tous vos besoins de financement. Cette réponse dépendra aussi de votre profil. Si vous êtes jeune et que votre apport est modeste, vous pourrez sans doute bénéficier d'un prêt à très long terme. Si vous êtes plus âgé, la durée de votre prêt sera forcément moins longue mais vous aurez droit à des conditions de crédit plus favorables. Si vous revendez un bien, un prêt relais peut vous permettre de racheter sans attendre et si vous investissez dans un logement locatif, la banque ne manquera sans doute pas de vous proposer un crédit in fine. Quoi qu'il en soit, la meilleure formule n'est pas forcément celle qui affiche le taux le plus bas. Certes, dans une période où les taux remontent, cet aspect du crédit est évidemment très important. Mais, faites attention aux frais annexes. En particulier ceux qui concernent l'assurance décès invalidité et la garantie du prêt (hypothèque, caution). Des frais variables d'un établissement à l'autre et qui peuvent faire exploser votre TEG (taux effectif global). Une précaution d'autant plus importante à prendre que les conditions de crédit se sont sensiblement durcies. "L'augmentation des taux fixes est d'environ 1/4 de point par rapport à août 2007 et d'un 1/2 point par rapport au mois de novembre 2006", indique l'Anil (Agence nationale pour l'information sur le logement) dans son dernier indicateur des taux. Et toutes les banques ont suivi le mouvement. Résultat, au Crédit Foncier, les taux fixes pour une durée de 15 ans se situent dans une fourchette de 5,05 à 5,75 % ; à la Caisse d'Epargne entre 4,60 et 5,45 %, à la Banque Postale, entre 4,60 et 5,50 % ou encore au Crédit Agricole entre 4,75 et 5,65 %. Malgré tout, les conditions de crédit restent encore attractives. Et la déductibilité des intérêts d'emprunt permet d'adoucir les effets des hausses successives. "Pour un prêt de 165 000 r sur 30 ans à 4,75 %,l'économie réalisée est de 8 930 r sur 5 ans, ce qui abaisse finalement le taux à 4,40 %, indique Christophe Crémer, le PDG de Meilleurtaux.com. Rappelons que la mesure prévoit une déduction de 40 % des intérêts d'emprunt la première année, puis de 20 % les quatre années suivantes.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur