Chartres : poussée de croissance

On pardonne à Chartres de s'être assoupie ces dernières années parce qu'elle est restée une très belle ville. Sa Cathédrale pointant au milieu de la plaine beauceronne a forgé l'un des plus fameux cliché de la "douce France". Le bâtiment gothique est inscrit à l'inventaire du patrimoine mondial et il jouxte une remarquable vieille ville aux ruelles reliées par des escaliers pentus. A quelques kilomètres de là, commence le territoire de la forêt de peupliers, d'aulnes et de charmes. Les 3/4 des communes d'Eure-et-Loire ont moins de 1 000 habitants et certaines gardent l'esprit des villages beaucerons, avec leurs vieilles fermes à cour carré, leurs églises, leurs moulins. Ce mélange de ruralité et d'urbanité créé la singularité et le charme de l'agglomération chartraine.

Chartres : poussée de croissance
Chartres : poussée de croissance

Ville-centre : une offre encore rare.


Depuis quelque temps, les coups de pioche martèlent les rues du centre-ville. Le noyau historique, la Place des Epars, vient d'être rendu aux piétons grâce à la construction d'un parking souterrain de 1 100 places. Infinim lance à proximité la 2e tranche de la résidence Cheverny située rue du Grand Faubourg, l'artère commerçante de la ville. Le bâtiment est certifié NF Logement, ce qui signifie que le promoteur a respecté un cahier des charges phonique, thermique, acoustique et des normes d'accessibilité et de durabilité de l'ouvrage. Près de la Place de la Porte Saint-Michel (anciennement Pasteur), Eiffage Immobilier Centre met en chantier les Enfants du Paradis au prix moyen de 3 300 €/m2. Le promoteur réalise aussi le multiplexe, au coeur du quartier restructuré autour de son théâtre et de sa médiathèque. Point d'orgue de cette requalification culturelle : l'ouverture des 10 salles de cinéma en septembre puis de la médiathèque en avril. La Cosmetic Valley vient d'installer son siège au pied de la Cathédrale. Quelques 200 entreprises et des unités de recherche du sud-ouest parisien constituent ce premier réseau mondial de la filière beauté, par ailleurs désigné pôle de compétitivité. A terme, l'outil de conquête ainsi créé devrait attirer 100 nouvelles entreprises, produire 4 000 emplois supplémentaires et renforcer les zones d'activités déjà performantes de la périphérie.


Bonnes perspectives à Lucé et Lèves.


A 700 m de la Place des Epars et près du centre de Lucé, 3e ville du département, sortiront bientôt de terre les 800 logements du nouveau quartier du Carré d'Or. Cette opération, réalisée sur d'anciennes friches militaires, rassemble une dizaine de promoteurs nationaux et régionaux qui démarreront officiellement leur commercialisation au cours de la première semaine de mai. Le quartier sera équipé de fibres optiques, une première nationale, et intègrera un résidence dédiée aux seniors. Lèves, au nord-est de l'agglomération, possède également de belles réserves foncières. La commune de moins de 5 000 habitants a du caractère, située dans un paysage boisé et sur les deux rives en pente d'une rivière. L'offre d'infrastructures est diversifiée : trois courts de tennis, deux terrains de football, une salle omnisport, une crèche, une halte garderie, trois écoles... A la sortie de ville, Nexity George V Centre Loire propose la Colline des Boissières, 43 appartements et 15 maisons individuelles. La maison de 4-pièces (82,40 m2) avec jardin aménagé et clôture : 182 000 €. Pour sa part, Inter Promotion, l'un des majors locaux implanté depuis une trentaine d'années sur la métropole, démarrera en juillet les travaux des Grands Près. Le promoteur commercialise le Village au Coudray, une petite commune qui a gagné un millier d'habitants depuis le dernier recensement (prix indicatif : 220 000 € le 3-pièces de 94 m2) et propose des terrains à bâtir à Auneau et à Bezy. Il serait dommage de conclure sans rappeler le poids du locatif sur l'agglomération chartraine. A Mainvilliers et à Lucé, par exemple, près d'un logement sur 2 est en location et à Chartres 2 logements sur 3. "Les loyers moyens du parc privé sont 3 fois supérieurs à ceux du parc public", signale l'Insee Centre dans une étude parue en octobre dernier. L'investissement locatif présente donc de bonnes perspectives de rendement, mais la fiscalité chartraine reste encore supérieure de 57 % à la moyenne nationale.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur