Chartres & Orléans, deux cœurs à prendre

Deux villes au cœur de la région Centre. Deux cœurs de ville qui se requalifient. Chartres a pris du retard sur Orléans, mais ses perspectives de plus-values restent attractives.

Chartres & Orléans, deux cœurs à prendre
Chartres & Orléans, deux cœurs à prendre

Deux sœurs, Chartres et Orléans ? Certainement, mais pas 2 sœurs jumelles ! Si les 2 agglomérations tirent un profit identique de leur desserte rapide vers Paris et de leur excellent tissu d'entreprises, il demeure qu'Orléans est moins influencée par la capitale que Chartres. Ce phénomène s'explique en grande partie par le développement économique et historique plus précoce de la cité ligérienne. Orléans ferait-elle figure d'aînée et Chartres de cadette ? Le niveau différent de maturité entre les 2 villes est particulièrement significatif dans le secteur de la construction. Selon la Fédération des promoteurs-constructeurs région Centre, l'agglomération chartraine est en pleine croissance. En 2 ans, les logements neufs ont doublé, les maisons individuelles triplé et les prix gagné près de 30 %. Plus mature, le marché orléanais a progressé régulièrement de 5 % par an et ses prix ont doublé en une dizaine d'années. Prix moyen du m2 en centre-ville : aux alentours de 2500 € à Chartres et de 3 000 € à Orléans. La hausse des prix pénalise particulièrement les primo-accédants, moins nombreux dans la région à acquérir un bien en 2005 que précédemment. Pour remédier à cet état de fait, les acteurs de la construction auront à se mobiliser, à commencer par les élus que le vice-président de la fédération Raymond Le Roy Liberge invite à "limiter le nombre de réglementations pesant sur les coûts et à adopter une logique de régulation des charges foncières".


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur