CCMI, mode d’emploi

De son côté, le CCMI apporte aussi de réelles garanties au maître d’ouvrage, nom donné au propriétaire du terrain qui fait construire. Il a pour premier intérêt de simplifier les choses. L’acquéreur n’a pas trente-six interlocuteurs, mais un seul référent : le constructeur. Ce dernier prend en charge votre maison individuelle, de sa conception à sa réalisation. Il fournit les plans, s’engage à la fois sur le prix et la date d’achèvement. Il est chargé de coordonner et de faire exécuter tous les travaux par des professionnels qualifiés. Lors de la signature du contrat, le constructeur s’engage à réaliser un ensemble de travaux déterminés pour un certain prix. Ce prix est forfaitaire ; il englobe l’ensemble des travaux à la charge du constructeur. Par ailleurs, si le maître d’ouvrage souhaite réaliser lui-même certains travaux, le constructeur doit les mentionner dans la notice descriptive et chiffrer leur coût. Ainsi, l’acheteur connaît dès la signature du contrat le coût total de son projet de construction, ce qui lui facilitera la tache au moment de demander un prêt à son banquier. De plus, le prix est définitif, c’est-à-dire qu’il ne peut être modifié en cours de construction que d’un commun accord entre les parties.

CCMI, mode d’emploi
CCMI, mode d’emploi

De son côté, le CCMI apporte aussi de réelles garanties au maître d’ouvrage, nom donné au propriétaire du terrain qui fait construire. Il a pour premier intérêt de simplifier les choses. L’acquéreur n’a pas trente-six interlocuteurs, mais un seul référent : le constructeur. Ce dernier prend en charge votre maison individuelle, de sa conception à sa réalisation. Il fournit les plans, s’engage à la fois sur le prix et la date d’achèvement. Il est chargé de coordonner et de faire exécuter tous les travaux par des professionnels qualifiés. Lors de la signature du contrat, le constructeur s’engage à réaliser un ensemble de travaux déterminés pour un certain prix. Ce prix est forfaitaire ; il englobe l’ensemble des travaux à la charge du constructeur. Par ailleurs, si le maître d’ouvrage souhaite réaliser lui-même certains travaux, le constructeur doit les mentionner dans la notice descriptive et chiffrer leur coût. Ainsi, l’acheteur connaît dès la signature du contrat le coût total de son projet de construction, ce qui lui facilitera la tache au moment de demander un prêt à son banquier. De plus, le prix est définitif, c’est-à-dire qu’il ne peut être modifié en cours de construction que d’un commun accord entre les parties.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur