Caen favorise l’accession sociale

Malgré la hausse des prix des dernières années, Caen demeure une ville sage en terme de prix,qui a la volonté de faire en sorte qu'elle le reste en utilisant tous les moyens à sa disposition. Malheureusement, Caen intra muros n'a pas beaucoup d'opportunités foncières. Sauf sur la presqu'île aux abords du port, une friche d'une centaine d'hectares qui représente un potentiel énorme pour la ville. Cette opération d'envergure se décompose en quatre secteurs : la presqu'île, l'île, l'avenue de Tourville et les rives de l'Orne. Pour ce qui concerne ce dernier quartier, il s'agit de rendre le secteur plus agréable et de le doter d'un multiplex et de bureaux. Sur l'avenue de Tourville, il est prévu la construction de logements. Sur la presqu'île, une salle des Musiques Actuelles est ouverte au public depuis janvier dernier, tandis que la première pierre de l'école régionale des Beaux-arts a été posée en février pour une livraison fin 2008. Pour le reste du site, les projets ne sont pas encore tranchés. En attendant, la ville ne construit pas beaucoup, la plupart des Zac étant en cours d'achèvement ou pas encore véritablement commencées.

Caen favorise l’accession sociale
Caen favorise l’accession sociale

En cinq ans, la ville n'a construit que 1 140 logements, mais prévoit de mettre les bouchées doubles puisqu'elle projette d'en réaliser 3 000 dans les trois ou quatre années qui viennent. Pour accompagner cet effort et permettre aux Caennais d'accéder à la propriété, les élus viennent d'ailleurs de mettre en place un prêt à 0 % qui s'ajoute, bien sûr, au prêt à 0 % de l'Etat. Il sera bien entendu attribué sous conditions de ressources. Pour les acquéreurs, c'est une bonne nouvelle et l'occasion de profiter des rares opportunités dans le neuf. Notamment sur la Zac Beaulieu où Bouygues Immobilier commercialise depuis le milieu de l'année Parc Verde, des appartements autour de 2 600 à 2 700 e/m2. Non loin de là, le promoteur propose également un programme comportant des appartements et quelques maisons à des prix tournant autour de 2 800 à 2 900 e/m2. Un autre programme qui n'est pas encore commercialisé devrait intéresser les primo-accédants. Situé dans le périmètre de la zone Anru d'Hérouville-Saint-Clair, il devrait être proposé à des prix très concurrentiels. Surtout pour les acquéreurs à revenus modestes qui pourront bénéficier d'une TVA à 5,5 %. Un autre programme de Nexity George V, Villa Mathilde, rue du Clos Beaumois, présente une offre assez étoffée en 3 et 4-pièces (en collectif ou en maison) avec des prix qui oscillent entre 229 000 et 340 000 e.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur