Bretagne, des retraités sur représentés

Du nord au sud, le bord de mer se détache et affiche des prix plus élevés que l'intérieur des départements. Dans les Côtes d'Armor par exemple, les notaires remarquent : "La côte d'Emeraude et le littoral de Granit Rose ont enregistré l'an dernier des augmentations de plus de 15 %.Plestin-les-Grèves enregistre les hausses les plus élevées pour les maisons,avec 37 % d'augmentation.Cela dit, on constate que les prix des maisons dans les stations les plus réputées, comme Erquy ou Trébeurden, ont tendance à se stabiliser, les acquéreurs se reportant sur les communes avoisinantes." Côté neuf, on trouve par exemple dans la petite résidence signée Sacib à Pleneuf Val-André, des petits 3-pièces de 55 m2 à 183 000 e, qui donnent sur le très agréable petit port de Dahouet. Au sud, dans le Morbihan, la baie de Quiberon reste très chère. "C'est toujours un marché particulier, où le facteur "vue sur mer" joue à plein dans l'évaluation d'un bien. La présence d'acquéreurs plus aisés que les actifs locaux entraîne également une surenchère des prix" analyse la chambre des notaires départementale. Les appartements se négocient au-delà de 4 250 e/m2 à Carnac et franchissent la barre des 3 200 e/m2 à Perros-Guirrec.

Bretagne, des retraités sur représentés
Bretagne, des retraités sur représentés

Parmi les programmes d'exception, citons celui de Nexity George V à Sauzon. Les réalisations neuves sont rares à Belle-Ile et le domaine se commercialise rapidement. Le petit 3-pièces de 62 m2 démarre à 215 000 e. Vannes a le vent en poupe et le neuf bien placé y franchit la barre des 3 000 e/m2. "Nous commercialisons essentiellement en direction des investisseurs et nous n'avons pas un seul appartement vacant. L'agglomération de Vannes,qui compte aujourd'hui 132 000 habitants, en comptera 165 000 d'ici 2015. La demande locative a donc encore de beaux jours devant elle" affirme Bruno de La Brosse, directeur du Cabinet Peterson, très présent sur l'agglomération. Les programmes neufs sont relativement nombreux dans la ville et attirent donc aussi bien les acquéreurs en résidence principale que les investisseurs locatifs. Au bout de la terre, sur la prestigieuse presqu'île de Crozon, vous trouverez des appartements neufs dans la nouvelle résidence commercialisée par le Cabinet Peterson au bord des plages de Morgat. De beaux 4-pièces y démarrent à 315 000 e, tandis que les 3-pièces s'affichent à 175 000 e. Le littoral du Finistère affiche sans surprise des prix au-dessus de la moyenne départementale, mais les notaires soulignent : "On constate des différences importantes non seulement entre bord de mer et intérieur des terres, mais aussi entre communes du littoral. Les stations les plus prisées restent Bénodet et Fouesnant sur la côte sud, où le mètre carré frôle les 3 000 r." Brest connaît des évolutions et propose aujourd'hui des programmes neufs qui flirtent avec le plafond psychologique de 4 000 e/m2 et le dépassent franchement dans le quartier Saint- Pierre. Plus abordables des réalisations neuves comme celle que le Cabinet Peterson propose non loin de la rue Jean-Jaurès : le 3-pièces y démarre à 179 000 e.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur