Bordeaux et périphérie : l'offre s'élargit

Le marché de Bordeaux dépasse largement le cadre de la ville et de sa communauté urbaine. Si les prix progressent sensiblement, l'élargissement de l'offre et des produits destinés aux primo-accédants devrait satisfaire les acheteurs.

Bordeaux et périphérie : l'offre s'élargit
Bordeaux et périphérie : l'offre s'élargit

Le marché de Bordeaux ville représentait, pour les trois premiers trimestres de l'année 2005, 2 262 ventes pour un total de 4 244 sur le périmètre de la CUB, selon A'Urba, l'agence d'urbanisme de Bordeaux. Il apparaît que l'investissement en logements Robien représente plus de la moitié des ventes sur la Communauté Urbaine de Bordeaux, totalisant même des scores de 85 % sur Bordeaux rive droite et 77 % sur la rive droite Garonne. Un constat qui mérite une précision : "La plupart de nos investisseurs sont des futurs propriétaires accédants qui achètent, grâce au dispositif Robien, leur résidence principale pour un retour dans un proche avenir, souligne François Quirac, Chef des Ventes de Bouygues Immobilier Sud-Ouest Atlantique. En terme de tranche d'âge, nous nous situons sur une fourchette de 35 à 45 ans, sur des 3-pièces entre 68 et 72 m2, avec, parfois une demande de 4-pièces". Une importante partie de l'offre se positionne à La Bastide ou dans la Zac des Chartrons et sera bientôt complétée aux bassins à flots et sur la berge du Lac. Dans ce dernier secteur, 1 500 logements seront réalisés, dont un tiers de logements sociaux, d'ici 2016. La mixité sera de mise avec la réalisation de maisons individuelles, de petits collectifs ainsi que d'immeubles pouvant atteindre jusqu'à huit niveaux.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur