Bien investir à la montagne

Mordu de ski alpin et envie de payer moins d’impôt ? C’est tout à fait possible en investissant judicieusement à la montagne. Nos conseils pour bien optimiser votre investissement. Une enquête tout shuss !

Bien investir à la montagne
Bien investir à la montagne

Chaque année, c’est la même chanson. Dès le mois de mai, pour être sûr de trouver la perle rare, vous épluchez les revues et autres sites internet à la recherche d’une location de rêve pour vous et votre petite famille dans une station enneigée. Et ce, de préférence, sans vous ruiner. Autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Pour parer à ces grands moments de solitude, pourquoi ne pas vous lancer dans un investissement à la montagne. Vous pourrez à la fois profiter du grand air et d’un bien taillé à votre convenance tout en faisant quelques économies d’impôt. Si l’idée vous trotte chaque année dans la tête, plusieurs solutions s’offrent à vous. La première, acheter un appartement neuf ou un chalet au titre de votre résidence secondaire en vous débrouillant tout seul. A vous de le louer par vos propres moyens ou d’en confier la gestion locative à une agence immobilière implantée sur place. “Dans ce cas de figure, l’investisseur a la jouissance à 100 % de son bien, mais il en assume également tous les frais”, souligne Stéphanie Basmoreau, gérante de Fidinco, cabinet parisien en gestion de patrimoine. L’autre solution, plus “light” financièrement et logistiquement, consiste à investir dans une résidence de tourisme. De quoi s’agit-il ? Vous achetez un bien dans une résidence et la gestion est confiée à un exploitant qui s’occupe de tout : recherche des locataires, entretien du bien, remise en état et travaux. Il vous reverse un loyer annuel garanti diminué des frais de gestion. Si vous le souhaitez, vous pouvez occuper le logement pendant au maximum huit semaines.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur