Bien choisir son investissement

Vous n'effectuerez pas forcément le même type d'investissement suivant l'objectif que vous poursuivez. Mais si vous visez avant tout une bonne rentabilité locative, vous devez privilégier les petites surfaces, dans des villes universitaires. La demande locative des pôles universitaires les plus dynamiques ne se dément pas et un certain nombre d'entre elles présentent encore des prix d'entrée abordables. "Une ville comme Poitiers, dont les prix tournent autour de 2 300 à 2 400 r/m2 dans le neuf est intéressante.Vous ne pourrez pas forcément y pratiquer un loyer au niveau du plafond du dispositif Robien ou Borloo, mais vous pourrez y obtenir un rendement locatif tournant autour de 5,40 à 5,50 %", souligne Christophe Volle, directeur des études et de la recherche chez Ad Valorem. Pour que votre investissement locatif soit rentable, vous devez choisir une ville où la demande est réelle. Pour cela, vous devez mener l'enquête ! Cela signifie aller au-delà des plaquettes de présentation des programmes et vous renseigner auprès des agences immobilières du quartier où vous envisagez d'acheter, sur l'offre et la demande, auprès des établissements universitaires et de la mairie pour connaître les grands projets de l'agglomération, le nombre d'étudiants qui fréquentent les campus et leurs éventuels projets d'extension, etc.

Bien choisir son investissement
Bien choisir son investissement

Attention à l'emplacement. Il ne suffit pas d'avoir trouvé "la" bonne ville. Encore faut-il choisir un logement bien placé, dans un quartier adapté. Un quartier populaire, où les prix d'entrée seront plus doux qu'en centre-ville, ne sera pas forcément synonyme d'impayés ou de vacances locatives. Un logement confortable, près des transports en commun ou des commerces, pourra au contraire répondre à une demande locative solvable. Qu'est-ce qu'un logement locatif attractif ? "C'est un logement situé dans un quartier où vous habiteriez vous-même", répond simplement Maxime Terris, administrateur de biens et agent immobilier en Seine-Saint- Denis. "Les appartements qui attirent les locataires solvables, dans nos communes, sont ceux situés à proximité du métro et des commerces. Ainsi, les gens dépensent moins pour se loger qu'à Paris, tout en ayant l'impression d'y vivre, puisqu'en deux ou trois stations de métro, ils sont dans la capitale", poursuit-il. A proscrire : les logements trop éloignés des équipements et des transports, ou encore dans un environnement inspirant un sentiment d'insécurité. En revanche, le bon plan peut être de viser un quartier en devenir, où l'arrivée d'un moyen de transports en commun figure dans les plans d'aménagement par exemple, ou bien un quartier populaire un peu à l'abandon inscrit dans une Zac, où programmes neufs et équipements vont se développer, attribuant une nouvelle cote au secteur. Mais pour trouver l'emplacement idéal, vous devez prendre en compte le type de locataires que votre logement pourra trouver. Pour un studio tourné vers la population étudiante ou les jeunes actifs, la proximité du campus, des cinémas et des bars branchés est incontestablement un grand plus. En revanche, si votre 2-pièces s'adresse plutôt à des locataires âgés, c'est le calme de l'environnement et la proximité des commerces et des équipements qui feront la différence. Enfin, si vous avez opté pour un grand logement familial, investissement locatif plus atypique, mais pour lequel la demande existe aussi, la proximité des écoles, et surtout leur réputation, seront un élément de décision important pour vos futurs locataires.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur