Bien acheter en couple

Il y a les adeptes du mariage ou du Pacs et ceux qui préfèrent conserver leur liberté. Que vous fassiez partie de l'une ou l'autre de ces catégories, sachez à quoi vous vous exposez en achetant un logement à deux.

Bien acheter en couple
Bien acheter en couple

C'est un fait : le mariage n'a plus vraiment la cote. Malgré un sursaut étonnant en 2000 – plus de 305 000 mariages – la désaffection pour cette forme d'union ne fait que s'accentuer au fil des ans, même si 2005 a vu une certaine stabilisation du nombre de mariages par rapport à l'année précédente. Ainsi, selon l'Insee, 295 000 couples faisaient encore confiance au mariage en 2001 mais ils n'étaient plus que 280 000 en 2003, 278 600 en 2004 et 278 000 en 2005. En revanche, le Pacs se taille un franc succès. Selon les derniers chiffres publiés par la Chancellerie, près de 60 000 Pacs ont été signés en 2005, ce qui représente une hausse de 49,3 % par rapport à 2004. A l'origine de ce succès, une souplesse que n'accorde pas le mariage et quelques privilèges par rapport à l'union libre. Le statut n'en demeure pas moins plus précaire que celui du mariage. Et quel que soit votre statut, le fait d'acheter un logement à deux vous lie nécessairement, l'un à l'autre, ne serait-ce que par la signature d'un acte de vente et la souscription d'un crédit pour financer le bien. Autrement dit, des liens tout aussi délicats que ceux du mariage.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur