Baisser les prix de vente

Interview de Serge Grzybowski, président-directeur général d’Icade.

Baisser les prix de vente
Baisser les prix de vente

Quelles sont, selon vous, les priorités pour sortir de la crise du logement ?


Il est indispensable de reconstituer une offre foncière plus équitable, permettant notamment aux primo-accédants, c’est-à-dire au plus grand nombre des candidats à l'acquisition, de pouvoir acheter leur logement. Plusieurs priorités doivent être articulées et mises en œuvre rapidement pour construire un nouveau modèle adapté aux besoins d’aujourd’hui : maitriser, voire baisser les prix de vente, produire davantage de logements, poursuivre nos efforts dans les économies d’énergie.


Pour construire davantage de logements et engager la baisse des prix, il convient de dégager des opportunités foncières : terrains de l'Etat, des collectivités, mais également fonciers privés, par une incitation fiscale, favorisant la libération des terrains. L’augmentation assez significative du prix du foncier depuis plusieurs années se traduit évidemment directement dans le coût de production des logements. Autre piste : il faut en parallèle continuer à assouplir les règles d’urbanisme pour faciliter la  délivrance des permis de construire et éviter les recours des tiers. En amont, les choix urbains doivent tenir compte de la protection de l’environnement, pour développer des villes « durables » et réhabiliter les logements existants, créer des écoquartiers en limitant les nuisances des transports urbains.


Quelles solutions permettraient de favoriser l’accession à la propriété ?


Devenir propriétaire, beaucoup d’entre nous y aspirent.  Les dispositifs d’accession à la propriété ont besoin d’être repensés : ils doivent être moins nombreux, mais plus lisibles et plus efficaces. Pourquoi ne pas mettre l’accent sur une aide à la pierre pour les primo-accédants ? En constituant par exemple un apport personnel suffisant pour les acheteurs ne répondant pas aux conditions d’accès au crédit. En parallèle, il est impératif de poursuivre la démarche et d’aller au bout de la réforme sur l'urbanisme de projet, dont les premières mesures devraient entrer en vigueur d’ici à la fin de l’année.


Faudra-t-il un dispositif d’investissement locatif pour succéder au Scellier en 2013 ? Si oui, sous quelle forme ?


Il apparaît très pertinent d’envisager un renforcement des dispositifs déjà mis en place, comme le Prêt à taux zéro en faveur de la primo-accession, et le Scellier intermédiaire, de manière à prendre le relais du Scellier, dont l'efficacité a été réelle durant ces trois dernières années. Il faudra faire évoluer la production de logements locatifs privés Scellier vers la production de logements s’appuyant sur des mécanismes avec des contreparties de loyers modérés.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur