Alpes-Maritimes : s’adapter aux actifs locaux

"Les tensions observables sur le marché créent une fracture entre la solvabilité des ménages d'actifs et l'offre disponible", estime Stéphane Guercio. Dans ce contexte de pénurie, la région Paca a ainsi créé plusieurs dispositifs d'intervention afin d'accompagner les collectivités locales, les intercommunalités et les principaux opérateurs fonciers et du logement dans le développement de leurs projets, notamment en direction des actifs. Constatant que la pression sur le foncier disponible et sur l'habitat s'accroît d'année en année, elle a, notamment, mis en place un outil de soutien aux acquisitions foncières et s'appuie sur l'EPFR (Établissement Public Foncier Régional) pour accompagner les collectivités locales dans leurs projets de développement et de maîtrise du foncier. Pour le département des Alpes-Maritimes, avec les appels à projets sur Méridia ou l'Ilot XVe Corps à Nice ainsi que l'opération sur le site de TDF à Antibes, la voie a été ouverte à la réalisation d'opérations mieux adaptées aux actifs. Ainsi, la CANCA (Communauté d'Agglomération Nice Côte d'Azur) lance un appel à projets en fixant un prix de foncier à une valeur bien inférieure à celle du marché : "Les prix de foncier proposés dans ce cadre n'existent nulle part ailleurs dans ce secteur, souligne Jean- Marie Ebel, or, il faut savoir qu'un écart de 500 r sur un prix de foncier entraîne en prix de sortie un écart de 1 000 r, désolvabilisant d'autant les actifs. Avec l'appel à projets, nous pouvons proposer une offre de 3 200 r/m2,plus adaptée aux actifs locaux". En 2007, Promogim a, dans cet esprit, remporté un appel à projets sur l'îlot XVeCorps à Nice, une emprise foncière de 6 000 m2. Cogedim a été lauréat d'un tel appel sur Nice Méridia et lancera, au 2e trimestre 2008, une première tranche de 70 logements, entre 3 200 et 3 500 e/m2, c'est-àdire, 30 % en dessous du prix de marché observable dans ce secteur.

Alpes-Maritimes : s’adapter aux actifs locaux
Alpes-Maritimes : s’adapter aux actifs locaux

"Les tensions observables sur le marché créent une fracture entre la solvabilité des ménages d'actifs et l'offre disponible", estime Stéphane Guercio. Dans ce contexte de pénurie, la région Paca a ainsi créé plusieurs dispositifs d'intervention afin d'accompagner les collectivités locales, les intercommunalités et les principaux opérateurs fonciers et du logement dans le développement de leurs projets, notamment en direction des actifs. Constatant que la pression sur le foncier disponible et sur l'habitat s'accroît d'année en année, elle a, notamment, mis en place un outil de soutien aux acquisitions foncières et s'appuie sur l'EPFR (Établissement Public Foncier Régional) pour accompagner les collectivités locales dans leurs projets de développement et de maîtrise du foncier. Pour le département des Alpes-Maritimes, avec les appels à projets sur Méridia ou l'Ilot XVe Corps à Nice ainsi que l'opération sur le site de TDF à Antibes, la voie a été ouverte à la réalisation d'opérations mieux adaptées aux actifs. Ainsi, la CANCA (Communauté d'Agglomération Nice Côte d'Azur) lance un appel à projets en fixant un prix de foncier à une valeur bien inférieure à celle du marché : "Les prix de foncier proposés dans ce cadre n'existent nulle part ailleurs dans ce secteur, souligne Jean- Marie Ebel, or, il faut savoir qu'un écart de 500 r sur un prix de foncier entraîne en prix de sortie un écart de 1 000 r, désolvabilisant d'autant les actifs. Avec l'appel à projets, nous pouvons proposer une offre de 3 200 r/m2,plus adaptée aux actifs locaux". En 2007, Promogim a, dans cet esprit, remporté un appel à projets sur l'îlot XVeCorps à Nice, une emprise foncière de 6 000 m2. Cogedim a été lauréat d'un tel appel sur Nice Méridia et lancera, au 2e trimestre 2008, une première tranche de 70 logements, entre 3 200 et 3 500 e/m2, c'est-àdire, 30 % en dessous du prix de marché observable dans ce secteur.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur