Aix-Marseille : La priorité donnée à l'habitat

Les territoires de Marseille et Aix-en-Provence ont pris le sens de l'évolution actuelle du marché immobilier, en mettant en place une série de mesures qui permettent aux actifs locaux de réussir leur parcours résidentiel.

Aix-Marseille : La priorité donnée à l'habitat
Aix-Marseille : La priorité donnée à l'habitat

Devant la situation des ménages fragilisés par l'inadéquation entre la capacité d'emprunt et les prix de sortie des logements, la Ville de Marseille accentue son effort sur les aides à la personne et sur la production de logements.


Chèque Premier logement : pari gagné


Le Chèque Premier logement, lancé par la Ville de Marseille, joue un rôle croissant dans ce contexte. Après un démarrage progressif qui a nécessité des mises au point préalables, cette mesure est aujourd'hui reconnue comme un véritable outil d'aide à l'accession. Les aides de la collectivité ont en particulier permis de mobiliser le prêt à 0% majoré pour les acquisitions dans le neuf.


Depuis juillet 2007, 353 Chèques Premier logement – 241 dans le neuf et 112 dans l'ancien, ont été accordés. Après un tour de table avec la Caisse d'Épargne, le Crédit Foncier, le Crédit Agricole et la Banque Populaire, partenaires de la Ville, les conditions pour bénéficier du Chèque Premier logement vont être modifiées pour accentuer l'efficacité du dispositif. Le montant de la subvention accordée par la Ville s'élèvera désormais à 4 066 € en moyenne par ménage et variera en fonction du nouveau barème ci-après : 3 000 €pour un couple sans enfants ou une personne seule (contre 2 500 € précédemment) ; 4 200 €pour un ménage avec un enfant ; 5 000€pour un ménage avec deux enfants et plus.


Ce nouveau barème permet à l'ensemble des ménages d'accéder, pour une acquisition de logement neuf, au prêt à taux zéro majoré, accordé lorsque l'aide de la collectivité atteint 3 000 €. Cette subvention sera abondée par les partenaires bancaires, ce qui permettra aux ménages acquéreurs de bénéficier d'une aide moyenne de plus de 8 000 €. L'allégement de la charge des ménages rendu possible par ce dispositif, se chiffre à environ 24 000 €.


Les conditions d'accès pour les ménages sont revues également. Tout en maintenant le plafond de revenu au niveau du PLS comme référence, seront désormais pris en compte les revenus imposables les plus favorables entre l'année N-2 ou N-1. Ce changement permet de lisser les aléas de revenus des ménages.


Acteur majeur dans la mise en oeuvre de ce dispositif, la Maison du Logement a, depuis son ouverture en janvier 2007, accueilli plus de 20 000 personnes en recherche de logement social ou candidates à l'accession.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur