Aix-Marseille : bonne tenue du neuf

À Marseille ou à Aix-en-Provence, les fondamentaux de la promotion-construction sont rassurants, dans un secteur où la demande de logements reste toujours très soutenue.

Aix-Marseille : bonne tenue du neuf
Aix-Marseille : bonne tenue du neuf

Le département des Bouchesdu- Rhône aborde une phase dite d’atterrissage, pour reprendre l’expression couramment utilisée, et qui reflète un constat dressé par l’Observatoire immobilier de Provence. Pour l’année 2007, le département n’a enregistré qu’une hausse de 2 % de ses ventes et Marseille, tous produits confondus – tant en accession libre qu’en produits à prix maîtrisés ou en bloc – affiche un solde négatif par rapport à 2006, avec une chute de 4 % de ses ventes. Plus net encore est le recul des ventes en accession libre, puisqu’en retrait de 11,7 % par rapport à l’année précédente. Pourtant, cette baisse serait inquiétante si elle n’était pas accompagnée par d’autres paramètres jouant un rôle de régulation du marché : ainsi, les mises en vente reculent, passant pour Marseille de 4 354 à 2 749 logements d’une année à l’autre.


Même en matière de prix, l’atterrissage est de mise puisque ceux-ci, pour la ville de Marseille, progressent moins vite et leur niveau actuel s’établit à 3 700 e/m2. Cet état du marché n’enlève rien à la pression de la demande, qui continue d’être importante malgré une baisse des ventes. Comme le souligne Patrick Alary, le président de la FPC Provence : “Dès qu’un programme représente un bon rapport qualité-prix, il se vend sans difficulté. Il est donc devenu urgent, pour soutenir et élargir l’accession à la propriété, d’amoindrir les contraintes, de baisser le coût des travaux et celui du foncier, qui pourrait provenir en partie des collectivités”. Pour mémoire, le marché de la revente connaît aussi une phase de ralentissement, car pour la première fois depuis cinq ans, la hausse des prix de l’immobilier ancien à Marseille (+ 2,9 %) se situe au-dessous de la moyenne nationale (+ 3,8 % en 2007). Pour Jean-Luc Chauvin, président de la FNAIM des Bouches-du-Rhône, “l’année s’achève par la fin d’une hausse préoccupante des prix et par un retour à un rythme de progression plus modéré”.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur