A l'ouest, le Var attire de plus en plus

Le marché de la promotion des Alpes-Maritimes se déploie sur l'est varois. "Il y a peu, tous les promoteurs n'étaient pas présents dans le Var, reconnaît Patrice Fraget, directeur commercial de Citalis et Cogedim Vente. Désormais, les principaux acteurs travaillent dans le département, en raison d'une réelle pénurie de foncier dans les Alpes-Maritimes." Même dans le Var, les professionnels s'accordent à ne plus tracer cette frontière entre l'est et l'ouest qu'ils commencent à estimer obsolète : "La limite du golfe de Saint-Tropez qui permettait de séparer les deux marchés varois s'atténue", observe Gérard Déderen. "Les actifs nous suivent sur des prix compris entre 2 800 et 3 100 e/m2 et certains secteurs se prêtent bien à cette contrainte de prix", lance Patrice Fraget qui commercialise sur la commune de Roquebrune-sur-Argens, non loin de Fréjus, Coeur de la Bouverie, un coeur de village qui manquait à la commune. Cogedim lancera au total 100 maisons jumelées et 140 appartements. Une première tranche de 64 lots sera livrée mi-2008 et les livraisons de l'ensemble de l'opération s'étaleront jusqu'à la mi-2009. Après un début de vente auprès d'actifs locaux à 2 850 e/m2 hors parking pour les appartements et à 3 100 e/m2 pour les maisons jumelées, le programme affiche en commercialisation classique un prix au mètre carré de 3 200 e pour les appartements et de 3 500 e pour les maisons. Autre adresse attractive pour les actifs : Draguignan. Espaces Immobiliers BNP Paribas, commercialisateur exclusif de Meunier Méditerranée, y lance Les Allées Saint-Léger, 55 logements à 2 700 e/m2 habitable, pour actifs ou retraités. C'est encore à Draguignan que l'on trouve des opérateurs comme Bouygues Immobilier, très présent sur le Var, qui termine la commercialisation du Domaine du Pont d'Aups, avec un 3-pièces de 64 m2 à partir de 195 000 e. "Les actifs doivent se déplacer le long du périmètre situé autour de la ligne de l'autoroute varoise pour trouver des produits adaptés à la primo-accession", note Cyrille Nottet, qui va lancer au Luc une opération de 60 logements au printemps 2007. Répartie en deux bâtiments, le prix moyen sera de 2 800 e/m2 habitable, "permettant d'atteindre une clientèle intermédiaire que nous n'arrivons pas à satisfaire dans les Alpes-Maritimes".

A l'ouest, le Var attire de plus en plus
A l'ouest, le Var attire de plus en plus

Dans le secteur de Fréjus.


Kaufman & Broad commercialise Villa Romana, rue Jean-Carrara, au prix moyen de 2 862 e/m2 tandis que Promogim propose, rue Paul-Arène, Villa du Port, dans le quartier de Port-Fréjus. Le groupe Roxim, acteur traditionnel du secteur, lance en janvier 2007 la deuxième tranche de Campagne Valescure, 35 logements, du 2 au 4-pièces, à partir de 3 200 e/m2. Une opération bénéficiant d'une forte intégration paysagère, face à une pinède préservée. Le même promoteur commercialisera, en février 2007, la deuxième tranche de Rive Nature sur Agay, au pied de l'Estérel. Cette opération de 26 logements a été conçue dans une démarche de développement durable, tant sur le traitement de l'environnement (végétalisation des toitures…) que de l'habitat (système de températion…). En résidence secondaire ou semi-principale, elle est vendue 4 500 e/m2. Enfin, Roxim lancera au printemps 2007, Marie. A Fréjus, un beau projet à 50 m de la mer, 52 logements répartis en deux petits bâtiments en résidence principale ou secondaire.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur