1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Wulfran Despicht, Adjoint au maire de Dunkerque, en charge des affaires sociales, du logement, de la politique foncière

3 QUESTIONS À Wulfran Despicht, Adjoint au maire de Dunkerque, en charge des affaires sociales, du logement, de la politique foncière

"L'accédant bénéficie d'un allégement de ses mensualités"

3 QUESTIONS À Wulfran Despicht, Adjoint au maire de Dunkerque, en charge des affaires sociales, du logement, de la politique foncière
3 QUESTIONS À Wulfran Despicht, Adjoint au maire de Dunkerque, en charge des affaires sociales, du logement, de la politique foncière


Indicateur Bertrand: La communauté urbaine de Dunkerque a-t-elle mis en placedes aides à l'accession à la propriété ?


Wulfran Despicht : DunkerqueGrand Littoral a mis en place desaides très importantes à destination des accédants à la propriété dès lors que les niveaux de revenus nécessitent un accompagnement. Nous offrons une subvention à l'accession qui peut aller jusqu'à 10 000 € pour les familles qui accèdent à la propriété d'un logement neuf ou ancien de plus de 15 ans et qui respectent certains critères, notamment des plafonds de revenus.



I. B. : Proposez-vous également le pass-foncier ?


W. D. : Absolument et nous sommes précurseurs en la matière puisque nous avons, depuis 2002, un dispositif semblable que nous avons baptisé le “foncier différé”. La communauté urbaine est propriétaire du foncier et permet à l'accédant de rembourser d'abord ses murs et ensuite son terrain. L'accédant bénéficie ainsi d'un allégement de ses mensualités de remboursement de son logement dans le temps.


Pour bénéficier de ce montage, il faut impérativement être éligible à une aide de la collectivité. En l'occurrence, dans l'agglomération dunkerquoise, l'accédant peut obtenir la subvention que nous avons évoquée plus haut. Outre le remboursement d'une partie du logement en différé, l'accédant bénéficie d'une TVA à 5,5 % sur le prix de son bien. Entre la subvention de la ville, le pass-foncier, le prêt à taux zéro pour ce type d'opération, les Dunkerquois ont un sérieux coup de pouce pour financer leur achat.



I. B. : Quelle politique menezvous pour loger les habitants ?


W. D. : Pour répondre à la demande de logements, depuis trois ou quatre ans, nous produisons environ 750 logements neufs par an à l'échelle de l'agglomération. Nous voulons aussi répondre à la problématique de périurbanisation et conserver la maîtrise du foncier. Notre priorité va à une ville dense. Si on n'a pas une politique volontariste en la matière, on ouvre la porte à la périurbanisation. Dans notre région, tous les 50 kilomètres, il y a une grande ville. Si on ne veut pas que ces interstices soient comblés par les constructions, il faut maîtriser l'urbanisation. C'est aussi pourquoi nous sommes dans une logique de valorisation du centre-ville pour lui redonner son attractivité car aujourd'hui, il se dépeuple.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur