1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Véronique Fayet, Vice-présidente de la Communauté urbaine bordelaise

3 QUESTIONS À Véronique Fayet, Vice-présidente de la Communauté urbaine bordelaise

"La production de neuf doit passer à 9000 logements par an"

3 QUESTIONS À Véronique Fayet, Vice-présidente de la Communauté urbaine bordelaise
3 QUESTIONS À Véronique Fayet, Vice-présidente de la Communauté urbaine bordelaise


Indicateur Bertrand: Pourquoi réviser le Plan local de l'Habitat (PLH) ?


Véronique Fayet : Le PLH actuel, voté en 2001, était arrivé en bout de course. L'objectif de produire 5 000 logements par an, dont 2 000 logements sociaux, a été atteint. Entre temps, la Cub a reçu la délégation des aides à la pierre et la production des dernières années a été plutôt supérieure à l'objectif initial. Or, Vincent Feltesse – président de la Cub – et Alain Juppé souhaitent que a métropole atteigne un million d'habitants aux alentours de 2030, ce qui verrait Bordeaux et sa périphérie s'accroître, chacune, de 100 000 habitants. Face à la poussée démographique actuelle et au regard de cet objectif,la production de logement neufs doit passer de 5 000 à 8 000/ 9 000 par an, dont un tiers de logements conventionnés.


I. B. : mais comment atteindre ce niveau ?


V. F. : c'est effectivement un défi !


Nous assisterons à une montée en puissance de la production avec un effort porté sur le logement social. De grandes zones d'aménagements seront concernées comme le projet urbain des Bassins à flot où, sur une zone de friche industrielle, 5 500 logements seront construits d'ici à dix ans.


Cependant, les zones d'aménagement ne représentent qu'un tiers de ce volume de logements. L'une des priorités des années qui viennent est de maîtriser des espaces sur la Cub, notamment via l'établissement public foncier que le département de la Gironde va mettre en place. Nous venons de lancer une étude des besoins par territoire et la révision du PLH se déroulera au long de l'année pour un vote fin 2010 ou début 2011.



I. B. : au final, quelles seront les orientations du PLH ?


V. F. : la Cub veut mettre en place un parcours résidentiel choisi avec une offre de logements diversifiée, allant du logement social (et très social) à l'accession.


Il s'agit ensuite de favoriser un habitat durable et solidaire en recentrant le développementurbain sur le coeur de l'agglomération et le long des axes de déplacement.


Dans cet esprit, plusieurs projets d'éco-quartiers vont émerger.


L'une des orientations consiste aussi à avoir un projet global liant le développement urbain au développement économique.


Enfin, il s'agit de construire une politique de l'habitat partagée avec l'ensemble des communes de la Cub, en charge de la délégation des aides à la pierre par un travail, mais aussi avec les bailleurs sociaux, les promoteurs privés.


La Cub, devenant un chef de file, va voir ainsi sa position renforcée.


* Chargée de l'Habitat et de la Politique de la Ville



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur