1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À SYLVIE AIDE Directrice générale déléguée de Lamy Résidences

3 QUESTIONS À SYLVIE AIDE Directrice générale déléguée de Lamy Résidences

"L'emplacement est un élément primordial"

3 QUESTIONS À SYLVIE AIDE Directrice générale déléguée de Lamy Résidences
3 QUESTIONS À SYLVIE AIDE Directrice générale déléguée de Lamy Résidences

Indicateur Bertrand : Quels sont les avantages des résidences services pour les investisseurs ?


Sylvie Aide : Le premier d'entre eux est le bail commercial, qui assure à l'investisseur un revenu fixe indexé, à l'abri des aléas du marché. En louant seul, l'investisseur pourrait gagner plus, mais aussi beaucoup moins. Notre présence sur le marché à grande échelle nous permet de faire face au turnover important que connaissent aujourd'hui les résidences étudiantes, avec des cycles d'études plus hachés, des périodes de vacance réelles. Se lancer seul est donc plus risqué pour l'investisseur, alors que le bail commercial lui assure la tranquillité sur le long terme. La récupération de la TVA sur l'acquisition (19,6 %) et la défiscalisation grâce au régime en LMP ou LMNP représentent les deux autres grands avantages de ce type d'investissement.


I. B. : Quels éléments doivent retenir son attention en priorité ?


S. A. : L'emplacement est bien sûr un élément primordial, à évaluer en fonction du type de résidence : pour les résidences parahôtelières, il faut être en centre-ville, dans une agglomération dynamique. Les résidences étudiantes doivent être à proximité des campus et il faut vérifier que le marché n'est pas saturé. Nous avons le mauvais exemple de Saint- Etienne, où l'on a assisté à un afflux de résidences étudiantes, alors même que les étudiants allaient plutôt vers Lyon. Le choix du promoteur est également important : il faut se renseigner sur son expérience et sa notoriété, qu'elles soient nationales ou locales. Enfin, le gestionnaire est évidemment important. C'est la qualité de sa signature qui compte : il faut qu'il tienne au moins 9 ans pour sécuriser votre investissement. L'avantage des grands exploitants est d'être des filiales de banques, donc adossés à une bonne surface financière. Si l'exploitant est local, il faut vérifier qu'il est bien implanté sur le marché.


I. B. : La revente d'un logement en résidence avec services est-elle aussi facile que celle d'un bien classique ?


S. A. : Jusqu'à une période récente, nous avions peu d'expérience de la revente. Aujourd'hui, nous avons un certain nombre de lots qui arrivent à échéance et nous constatons que les propriétaires arrivent à revendre avec une plus-value, en particulier lorsqu'ils revendent avec un bail commercial. Un marché de la revente existe bien, même s'il est spécifique et différent du marché de la résidence classique. Nous ne laissons pas tomber nos investisseurs au moment de la revente et nous possédons des interlocuteurs privilégiés et un circuit particulier qui leur permet de revendre dans de bonnes conditions.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur