3 QUESTIONS À Richard BROCHE, maire de Mâcot-la-Plagne

"Des logements réhabilités en BBC"

3 QUESTIONS À Richard BROCHE, maire de Mâcot-la-Plagne
3 QUESTIONS À Richard BROCHE, maire de Mâcot-la-Plagne


Explorimmoneuf. Comment se présente le marché immobilier de La Plagne ?


Richard Broche. Nous avons plusieurs types d’hébergement, dont les prix vont de 2 500 à 6 500 €/m2. Il s’agit de copropriétés classiques et d’anciennes multipropriétés, des produits qui ont été à la mode, mais sont aujourd’hui dépasséset nous posent beaucoup de problèmes de requalifi cation.


Quant aux résidences de tourisme, elles fonctionnent bien, gérées notamment par Pierre & Vacances ou Maeva. Le marché est toujours en mouvement, il existe donc des possibilités d’acquérir un appartement à La Plagne.



Quelles sont vos perspectives d’aménagements ?


R.B. Notre plan local d’urbanisme est en révision. Quatre terrains du domaine n’ont pas encore été attribués. En juin, nous attaquerons la rénovation de la galerie marchande couverte de Plaine-Centre, sur 1,3 km, cinq à six niveaux et impliquant une quarantaine de copropriétés. Tout devra être mis aux normes de l’accessibilité.


Nous avons eu besoin de trois bonnes années pour venir à bout des négociations avec les propriétaires, et il nous faudra sans doute autant de temps pour exécuter les travaux, étant donné qu’ils se dérouleront hors saison. Mais, notre plus gros


dossier concerne la réhabilitation de l’existant. Des logements ont été retirés du marché en raison de leur vétusté. Or, ces « lits froids » pénalisent notre activité touristique. C’est pourquoi nous avons mis en place Plaine Renov, une structure qui a pour fonction de favoriser la requalifi cation des logements.


50 à 100 appartements sont ainsi travaillés chaque année.


Nous accordons des subventions aux propriétaires qui s’engagent à les remettre sur le marché, une fois les travaux achevés.



Quel parti architectural adoptez-vous ?


R.B. Nous respectons l’existant, et recherchons la meilleure intégration des divers sites. Par exemple, à Plaine-Centre qui va fêter ses 50 ans à Noël, les constructions seront assez régionales. Nous réfl échissons aussi à de la basse consommation, notamment pour nos projets de réhabilitation. Il faut savoir évoluer.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur