3 QUESTIONS À PIERRE-MATHIEU DUHAMEL, Maire de Boulogne-Billancourt

“L’opération Ile Seguin-Rives de Seine est plus que jamais attractive”

3 QUESTIONS À PIERRE-MATHIEU DUHAMEL, Maire de Boulogne-Billancourt
3 QUESTIONS À PIERRE-MATHIEU DUHAMEL, Maire de Boulogne-Billancourt

Indicateur Bertrand : En mars, vous avez été élu maire de Boulogne. Les grandes lignes de votre mandat sont-elles dans la continuité de votre prédécesseur ?


Pierre-Mathieu Duhamel : L'équipe municipale qui m'a élu est celle qui a désigné Jean- Pierre Fourcade en 2001. Si le chef d'équipe change, ses membres restent les mêmes y-compris Jean-Pierre Fourcade qui est maintenant adjoint des finances et demeure président de la communauté d'agglomération. Quant à moi, depuis 2001, j'étais adjoint en charge de l'éducation, de la jeunesse et de la culture. Nous poursuivons par conséquent nos priorités avec une amplification des actions envers les jeunes générations. Notre ambition est de constituer progressivement nos propres filières d'excellence qui justifieront que les parents fassent moins souvent le choix des grands lycées parisiens pour leurs enfants. C'est la vocation du futur pôle d'enseignement supérieur avec la création de l'Université américaine de Paris, en partenariat avec l'Université de New York, sur l'Ile Seguin et de classes préparatoires implantées à terme dans le lycée Jacques Prévert et dans celui qui sera construit sur les ex-terrains Renault.


I. B. : Où en sont les aménagements phares ?


P.-M. D. : Une nouvelle vague de commercialisations vient de démontrer la persistance de l'attractivité de l'opération Ile Seguin-Rives de Seine. Sur la tranche lancée en mars, 60 % des produits ont été écoulés en deux mois ! Le fait marquant du semestre est la mise en place du pont Renault reliant la berge et l'Ile Seguin, dont le 2e tronçon a été posé le 23 juin. Surgissent du sol les premiers immeubles de bureaux et de logements : la première entreprise utilisatrice devrait être Ipsen qui occupera 20 000m2 de l'immeuble de Norman Foster le 1er juillet 2008.


I. B. : Et dans les autres quartiers ?


P.-M. D. : Des opérations moins spectaculaires sont programmées : un parking de 300 places dans le quartier du Parchamp qui abrite le Théâtre de l'Ouest parisien (Top), des équipements scolaires et pour la petite enfance, des constructions de logements sociaux, des résidences pour personnes âgées…Nous allons notamment aménager le château Buchillot, attenant au parc de Rothschild, pour accueillir la collection des oeuvres du sculpteur Paul Belmondo. Dans l'esprit des années 30, époque dont Boulogne-Billancourt est représentative à tous égards, architecturale, culturelle et industrielle.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur