1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Pierre Cohen, Député-maire de Toulouse, président du Grand Toulouse

3 QUESTIONS À Pierre Cohen, Député-maire de Toulouse, président du Grand Toulouse

Indicateur Bertrand: Pourquoi avoir mis en place une Communauté urbaine ?

3 QUESTIONS À Pierre Cohen, Député-maire de Toulouse, président du Grand Toulouse
3 QUESTIONS À Pierre Cohen, Député-maire de Toulouse, président du Grand Toulouse

Pierre Cohen: Dès que j'ai pris mes fonctions, j'ai souhaité que nous passions très vite en Communauté urbaine, pour des raisons financières (les Communautés urbaines sont mieux dotées par l'État que les Communautés d'agglomération), mais aussi et surtout parce que nous accusions un retard d'autant plus criant que l'agglomération bénéficie de la croissance démographique la plus dynamique de France. Nous avons tenu les délais et sommes passés au 1er janvier en Communauté urbaine, à périmètre constant, c'est-à-dire avec les 25 communes qui composaient déjà le Grand Toulouse.


Nous allons ainsi placer la ville au rang de grande métropole de France.


I. B. : Quels sont les enjeux sur le territoire toulousain ?


P. C. : La Communauté urbaine permet une meilleure harmonisation des territoires et des services publics au profit des habitants. Elle donne les moyens de maîtriser les principaux leviers de développement, du projet urbain à la gestion des services d'intérêt collectif que sont l'eau et les déchets, en passant par l'aménagement des espaces publics ou les déplacements. Enfin, conjuguer nos forces et nos moyens nous rendra plus visibles sur le plan européen.


I. B. : Quel sera l'impact sur la politique de l'habitat et, notamment, envers les actifs ?


P. C. : La crise financière va nous demander un gros effort de solidarité. Nous devons produire des logements pour répondre à l'attractivité de l'aire toulousaine, mais veiller à ce que ces logements soient abordables. Notre priorité ira vers le locatif social, avec 2 500 nouveaux logements aidés en 2009 et un gros effort sur l'achat de foncier pour les bailleurs sociaux. L'accession sociale sera aussi au coeur de nos priorités. Au-delà de la production de logements accessibles, nous devons intégrer la problématique de l'habitat dans un projet urbain qualitatif.


En révisant le Plan Local de l'Habitat, nous devons penser une métropole solidaire, avec une mixité sociale et territoriale, mais aussi une mixité “fonctionnelle”. Les transports et l'habitat doivent être envisagés, dans une optique de développement durable.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur