1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Pierre Bouldoire, maire de Frontignan-La Peyrade et président de Thau agglomération

3 QUESTIONS À Pierre Bouldoire, maire de Frontignan-La Peyrade et président de Thau agglomération

"Un éco-quartier primé par le ministère de l'Écologie"

3 QUESTIONS À Pierre Bouldoire, maire de Frontignan-La Peyrade et président de Thau agglomération
3 QUESTIONS À Pierre Bouldoire, maire de Frontignan-La Peyrade et président de Thau agglomération


Indicateur Bertrand : quel est l'impact de l'évolution démographique sur votre commune ?


Pierre Bouldoire : nous faisons partie d'une communauté d'agglomération qui compte 90 000 habitants avec une croissance démographique record pour la région.


À Frontignan, où résident 23 000 habitants, on en a enregistré 600 supplémentaires cette année avec une moyenne de 500 par an au cours de la décennie passée. L'attractivité du bassin de Thau s'explique par l'héliotropisme et la proximité de Montpellier, située à seulement 11 minutes de Frontignan en train.


Dès 2000, le Plan local d'urbanisme a organisé la rationalisation de l'espace pour densifier et réorienter la réutilisation de friches industrielles. Pour éviter de saccager nos étangs et nos vignes, nous avons en effet concentré les zones constructibles. Nous avons ainsi créé une centaine d'hectares et nos efforts portent leurs fruits avec l'éco-quartier des Pielles.



I. B. : quel en est le contenu ?


P. B. : ce projet, qui a reçu le Prix du palmarès - catégorie Sobriété énergétique du concours Écoquartiers 2009, lancé par le ministère de l'Écologie, est né en réalité en 1995. Nous avons pensé que l'on pouvait, sur les 4,5 ha du site de l'ancienne raffinerie de souffre, allier mixité sociale et disposer d'une densité suffisante pour des services et des espaces publics. Il s'avère que nous étions dans l'air du temps ! C'est d'autant plus intéressant que les terrains sont déjà consommés : ici, pas de vignes ou d'étangs !


Il s'agit donc de recyclage après dépollution et 97 % des matériaux de déconstruction de l'usine sont recyclés. En matière de mixité, la Zac comptera 20 % de logements sociaux et 5 à 8 % de logements en accession aidée avec prix de sortie encadré.


Il est possible que l'éco-quartier absorbe l'évolution démographique pendant deux ans.



I. B. : à quoi ressemblera Frontignan dans dix ans ?


P. B. : cette jeune agglomération, très étalée au niveau géographique verra la mise en place d'une liaison TER en connexion avec l'éco-quartier.


À l'horizon, 2020, la communauté d'agglomération comptera 110 000 habitants et la commune s'interroge de manière à respecter une règle d'équilibre entre le nombre d'habitants et la préservation de la qualité du cadre de vie. La crise industrielle de 1988 nous a appris que le salut est dans la diversité : en matière d'habitat, on la nomme mixité.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur