3 QUESTIONS À Philippe Saurel, adjoint au maire de Montpellier

Montpellier: une croissance durablement urbaine

3 QUESTIONS À Philippe Saurel, adjoint au maire de Montpellier
3 QUESTIONS À Philippe Saurel, adjoint au maire de Montpellier


Indicateur Bertrand : Quelles seront les fonctions du quartier Nouveau Saint-Roch ?


Philippe Saurel : Il s'agit de renouveler le tissu urbain sur cette friche qui représente la première grande zone ferroviaire de Montpellier, où a été créée la ligne de chemin de fer en 1839. Cette zone centrale constitue le chaînon manquant du centre-ville et nous allons le conforter en y créant notamment un habitant intense de 1 200 logements avec des hauteurs de bâtiments de R+10, jusqu'à R+14.


Le programme de la Zac Nouveau Saint-Roch a été modifié pour y intégrer une surface supplémentaire, afin d'y réaliser des bureaux mais aussi un hôtel et l'un des trois centres d'affaires de Montpellier. La gare Saint-Roch, avec ses 6 millions de voyageurs par an et 100 000 usagers par jour et par ligne de tramway, va être transformée en un pôle d'échanges multimodal.



I. B. : La Zac République est-elle un écoquartier ?


P. S. : Un écoquartier réunit plusieurs critères sur lesquels repose la ville durable, c'est-à-dire une ville qui propose à chaque citoyen le maximum de services à moins d'un quart d'heure de sa porte. C'est une ville qui anticipe les usages et veille à l'économie de la construction, tout en développant la solidarité à travers les équipements publics ou la mixité d'habitat.


C'est aussi une ville capable de respecter l'environnement en favorisant la biodiversitéet en promouvant la création d'emplois. C'est encore une ville qui prône la participation des citoyens. C'est le cas de la Zac République qui affiche, entre autres caractéristiques, une performance thermique avec un chauffage bois.


Montpellier agit comme une ville durable, en construisant le long de ses lignes de tramway. Et c'est parce que la maîtrise du foncier est assurée quenous pouvons garantir des logements à prix équitables.



I. B. : Quel est l'impact de la concentration démographique ici ?


P. S. : Montpellier accueille chaque jour 11 nouveaux habitants, mais cette situation n'est pas nouvelle. Nous disposons d'assez de réserves foncières pour réaliser de nouveaux quartiers, et le PLH en cours de discussion devrait entériner, d'ici à un an et demi, la hausse des besoins annuels de logements. Au lieu de laisser faire, Montpellier a décidé d'organiser la croissance urbaine à travers les nouvelles Zac, permettre la tenue des prix et réaliser des architectures de qualité. Pour autant, il est nécessaire de prendre désormais en compte la ville-territoire de Montpellier pour décentraliser des équipements et reconstruire des morceaux de villes nouvelles le long des voies ferrées.



Philippe Saurel est également en charge de l'urbanisme, du projet urbain, et de l'aménagement durable



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur