3 QUESTIONS À PHILIPPE SAUREL, Adjoint à l’urbanisme de Montpellier

“Un des plus grands chantiers de France”

3 QUESTIONS À PHILIPPE SAUREL, Adjoint à l’urbanisme de Montpellier
3 QUESTIONS À PHILIPPE SAUREL, Adjoint à l’urbanisme de Montpellier

Indicateur Bertrand : Peuton dire que Montpellier dispose d'une spécificité en matière urbaine ?


Philippe Saurel : Montpellier est la zone urbaine de France qui affiche le plus d'attractivité avec une réponse concrète apportée en terme de construction. Nous comptons une dizaine de Zac en cours de réalisation, la dernière étant celle de la République qui va s'étendre sur une quinzaine d'hectares. A travers plusieurs opérations d'aménagement, Montpellier avance vers la mer et l'on assiste actuellement, avec l'ensemble des réalisations, à l'un des plus grands chantiers de France. La réussite tient à la prise en compte du passage de l'urbanisme à l'urbanité, qui repose sur l'étude des rapports humains dans la ville sans laquelle construire n'aurait pas grand sens.


I. B. : La part des logements aidés est-elle une réponse suffisante à la demande des actifs ?


P. S. : Le PLU prévoit qu'il est obligatoire de construire 20 % de logements aidés au-delà de 1 500 m2 de Shon. Sur Montpellier, nous avons plafonné le prix à 2 300 e/m2 dans certains cas pour permettre à des primoaccédants d'être propriétaires. Si l'on ajoute à ces logements, l'ensemble des autres logements aidés, ils totalisent 66 % des constructions en Zac ! Cette politique s'intègre dans un contexte où le marché est porteur. Nous avons signé 3 600 autorisations cette année contre 2 900 en 2006.


I. B. : Le volet réhabilitation de l'habitat existant est-il aussi important ?


P. S. : Oui, car pour faire face à la croissance démographique dans de bonnes conditions, le centre-ville a un rôle urbain considérable à jouer. L'opération centre-ville "Montpellier Grand Coeur" est un maillon important de cette politique urbaine et a pour programme et ambition de mettre en place les conditions d'équilibre tant en terme de répartition spatiale des logements que d'équilibre au sein de chaque quartier. L'opération concerne l'ensemble des quartiers centres, soit 71 000 habitants sur 700 ha, soit 1/7e de la superficie de la commune.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur