1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À PHILIPPE DENIS, DGA développement urbain et social de Plaine Commune

3 QUESTIONS À PHILIPPE DENIS, DGA développement urbain et social de Plaine Commune

“Mise en avant d’un habitat diversifié avec accession à la propriété”

3 QUESTIONS À PHILIPPE DENIS, DGA développement urbain et social de Plaine Commune
3 QUESTIONS À PHILIPPE DENIS, DGA développement urbain et social de Plaine Commune

Indicateur Bertrand : En janvier, Plaine Commune a signé avec l'Etat un contrat territorial de rénovation urbaine. De quoi s'agit-il ?


Philippe Denis : Nous avons en effet signé avec Jean-Louis Borloo un contrat portant sur 24 quartiers pour mettre en cohérence, à l'échelle de l'agglomération, la reconstitution de l'offre sociale démolie, la diversification de l'habitat, les ingénieries et les engagements financiers. Les projets donnent lieu à des conventions reconnues par l'Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU). Bien que le centre-ville de l'Ile-Saint-Denis ne soit pas éligible aux aides de l'ANRU, il figure dans le contrat.


I. B. : Quelle est la part de l'accession à la propriété ?


P. D. : 35 % des reconstructions sont consacrées à l'accession auxquelles s'ajoutent les 100 000 m2 en locatif libre de la Foncière Logement. Quasiment 1/3 de l'agglomération ressort ainsi de la TVA à 5,5 % prévue dans les zones ANRU et leur périmètre de 500 m (au lieu de 19,6 %).


I. B. : Où en est l'avancement des principaux projets ?


P. D. : Des opérations ont commencé sur des quartiers emblématiques de la politique de la ville, comme les 4 000 Ouest de La Courneuve où deux démolitions importantes de 300 logements ont eu lieu et une 3e se prépare. Les reconstructions ont démarré et vont se poursuivre alors que la définition du projet des 4 000 Nord vient d'être validée. Sur Aubervilliers, le projet très lourd de Villette-Quatre Chemins est en phase préopérationnelle avec un début de maîtrise foncière. Dans l'optique de résorber l'habitat, 250 logements seront démolis pour une reconstruction à 50% en accession à la propriété. Sur Cristino Garcia Landy, à proximité de Saint-Denis, du RER B et du Stade de France, nous démolissons 140 logements, dont 120 privés insalubres, et nous en reconstruirons 300. A Stains, il reste 510 logements à démolir sur les 2 300 du Clos Saint- Lazare avec reconstruction et petite diversification. C'est un gros programme qui a commencé par l'école, reconstruite en ce moment, et une voirie de desserte créée pour désenclaver le quartier. D'autres restructurations ont démarré en centre-ville avec 750 démolitions prévues à Epinay. A Villetaneuse, le grand projet urbain et universitaire s'achèvera avec l'arrivée du tramway. A Pierrefitte, à côté des Archives, le quartier Langevin-Lavoisier sera également requalifié. Le projet du Quartier des Poètes n'est pas encore signé : il prévoit 430 démolitions, une dédensification et une diversification assez importante. A Saint-Denis, nous travaillons sur l'espace public et la diversification du Franc Moisin et de Floréal Saussaie Courtille ainsi que dans la cité Pierre Sémard. Là aussi, l'habitat sera diversifié avec accession à la propriété.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur