3 questions à Pascal Pras

Vice-président en charge de l’urbanisme et de l’action foncière de Nantes Métropole

3 questions à Pascal Pras
3 questions à Pascal Pras

La métropole attend 100 000 habitants d’ici 2030. Comment les loger ?


Les réponses sont anticipées depuis des années. L’une d’elles a été de mettre en révision le plan d’occupation des sols (POS) de 24 communes pour les transformer en plan local d’urbanisme (PLU) en 2007, dont deux de type Grenelle qui l’ont été en 2012 et 2013. Il s’agissait de réduire la consommation des espaces naturels et de lutter contre l’étalement urbain. Le corollaire consiste à reconstruire la ville sur la ville en respectant la spécificité de chaque commune. Le quartier du Nouveau-Malakoff illustre cette orientation. Le plan local de l’habitat (PLH), applicable jusqu’en 2016 et prorogé jusqu’en 2018, avait fixé le cap de 5 000 logements neufs par an, dont 1 700 logements locatifs sociaux.


 


Le PLU métropolitain (PLUM) que vous mettez en oeuvre va dans le même sens ?


C’est justement la raison pour laquelle nous avons prorogé le PLH, puisque le PLUM sera adopté à la fi n du 1er semestre 2018. Nous avons modifié les objectifs de production de logements neufs en fixant le cap à 6 000 logements, dont 2 000 dans le locatif social (LLS). L’une de nos priorités est l’accession abordable. Ainsi, dès 2010, la production de prêt social location-accession (PSLA) a commencé à être importante, notamment grâce à une politique de maîtrise foncière. Les Zac, où l’objectif est de produire au moins 30 % de LLS (hors prêt locatif social), permettent de répondre à l’accession abordable (25 à 30 % de la production) avec des petites maisons de ville au prix moyen de 2 450 €/m2 TTC, garage compris, et des clauses anti-spéculatives.


 


Quels projets marqueront les prochaines années ?


On peut citer celui de Malakoff et Pré-Gauchet, mais aussi celui de l’Île de Nantes ou encore du Bas-Chantenay. Avec Pirmil-les-Isles, il s’agit d’une reconquête et d’une reconstruction de la ville sur la rive sud de la Loire. Le grand projet de la caserne Mellinet se situe lui à seulement 2 km de l’hyper centre-ville de Nantes. À l’est de la ville, nous sommes sur la fi n du projet de Bottière-Chénaie et, au sud-est, la Zac des Gohards est en devenir. Enfin, Erdre-Porterie est un enjeu majeur de développement urbain.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur