1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 Questions à Olivier Carre - 1er adjoint au maire en charge de l'urbanisme d'Orléans

3 Questions à Olivier Carre - 1er adjoint au maire en charge de l'urbanisme d'Orléans

"Un rythme de construction de 600 logements par an sur 10 ans "

3 Questions à Olivier Carre - 1er adjoint au maire en charge de l'urbanisme d'Orléans
3 Questions à Olivier Carre - 1er adjoint au maire en charge de l'urbanisme d'Orléans

Indicateur Bertrand : Quelle évolution d'Orléans vous semble inéluctable ?


Olivier Carré : Ces derniers temps, le développement de l'agglomération orléanaise s'est réalisé de façon multipolaire, mais nous anticipons un renversement de tendance dans les prochaines années. La ville-centre va devoir jouer un rôle moteur plus important en conservant en son sein un certain nombre d'atouts au lieu de les diluer dans l'agglomération. Il y a une énorme carte à jouer dans le tertiaire, le véritable enjeu étant d'attirer les décideurs parisiens et européens. C'est à l'échelle de la capitale régionale que tout se jouera et non à 20 km à la ronde.


I. B. : Quels sont les piliers de votre politique ?


O. C. : Notre premier axe est de développer l'offre immobilière à la fois tertiaire, commerciale et de logements, avec notamment un rythme de construction de 600 logements par an sur 10 ans. Notre deuxième problématique concerne le renouvellement urbain des quartiers qui fonctionnent bien mais doivent rajeunir et des endroits qui font mal par leur évolution sociale et du bâti. Achevée depuis un an, la rénovation du centre-ville permet une piétonisation et une mise en valeur des édifices. Elle se poursuivra par l'implantation, dans l'ancienne rue des Halles, d'un village commercial qui ouvrira dans un an. A l'heure où les retail centers s'installent en France, valoriser ce bâti médiéval par du commerce contemporain représente un réel challenge. Le patrimoine est restauré, les richesses se développent, c'est un pari gagnant-gagnant qui pourrait faire école.


I. B. : Quel parallèle entre Orléans et Chartres ?


O.C. : Les 2 villes sont influencées par la Beauce, c'est évident pour Chartres avec ses grandes flèches, mais moins connu pour Orléans, posée comme un point sur un i en haut de l'arc ligérien. Les relations physiques ne sont pas faciles entre les 2 villes plus influencées par Paris que l'une par l'autre, mais Chartres et Orléans ont vécu les mêmes déterminants économiques, que ce soient les récoltes ou les prix des matières agricoles. Nos 2 villes partagent aussi le choix stratégique de se ressourcer en centre-ville dans le but de rayonner sur la scène nationale et internationale. Pour créer cette dynamique, les 2 villes s'appuient sur le volontarisme identique de leurs maires Jean-Pierre Gorges à Chartres et Serge Grouard à Orléans.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur