1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 questions à Nelly Olin - Ministre de l'Écologie et du Développement durable

3 questions à Nelly Olin - Ministre de l'Écologie et du Développement durable

"Des progrès restent à accomplir"

3 questions à Nelly Olin - Ministre de l'Écologie et du Développement durable
3 questions à Nelly Olin - Ministre de l'Écologie et du Développement durable

Indicateur Bertrand : Quels sont les défis que le secteur du bâtiment doit relever pour intégrer le développement durable dans sa production ?


Nelly Ollin : En tant que ministre de l'Écologie, je constate que le secteur du bâtiment est à l'origine de 40 % de la consommation d'énergie et de 25 % de l'émission de CO2 de notre pays. L'efficacité énergétique des bâtiments s'est améliorée, mais bien des progrès restent à accomplir si nous voulons atteindre l'objectif d'une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050. Au-delà de cette question d'énergie et de gaz à effet de serre, qui a des effets tant sur l'environnement que sur le portefeuille de l'habitant, nous devons songer au développement social et à la qualité de la vie. Là encore, la démarche HQE® s'adresse aux défis du bâtiment : faire en sorte que les bâtiments soient exempts de nuisances sonores, ou encore limiter l'impact du chantier de construction pour les riverains.


I. B. : Vous avez évoqué "le cercle vicieux engendré par la qualité insuffisante du bâtiment". La démarche HQE® peut-elle engendrer un "cercle vertueux" ?


N. O. : Ce cercle vicieux engendré par la qualité insuffisante du bâtiment, c'est celui dans lequel sont enfermés nombre de ménages aux ressources les plus modestes, et qui de surcroît ont les factures énergétiques les plus élevées pour des logements dans lesquels les nuisances pèsent sur tous les aspects de leur vie personnelle. En tant qu'élue de terrain à Garges-lès-Gonesse, j'ai pu mesurer ces situations difficiles. Face à ce cercle vicieux, oui la démarche HQE® peut apporter une réponse. Car un bâtiment, c'est aussi l'usage qui en sera fait et l'ensemble des bénéfices qu'il apportera à ses habitants et aux voisins. En procédant à une analyse globale et exhaustive, la démarche HQE® a été précurseur.


I. B. : Quelles sont les avancées concrètes du développement durable en matière de construction et d'aménagement ?


N. O. : Je voudrais citer un progrès concret et majeur dont toute la portée n'a peut-être pas été bien perçue. Aujourd'hui encore, la qualité environnementale et la performance énergétique sont insuffisamment appréhendées par nos concitoyens dans leurs choix relatifs au logement : le futur locataire ou acheteur ne se renseigne pas encore systématiquement sur la performance énergétique du bâtiment. Pour aider le citoyen dans sa prise de conscience, le Gouvernement met en place, à partir du 1er novembre 2006, les diagnostics énergétiques pour la vente. Ils le seront à partir du 1er juillet 2007 pour la location. Ainsi, à partir de ces dates, toute cession immobilière s'accompagnera nécessairement d'un diagnostic énergétique. Du seul fait de cette meilleure connaissance, je suis persuadée que les choix des Français se porteront naturellement vers des choix plus rationnels tant pour eux que pour l'environnement.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur