1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Marie-Lise Fleuret-Pagnoux, adjointe au maire de La Rochelle*

3 QUESTIONS À Marie-Lise Fleuret-Pagnoux, adjointe au maire de La Rochelle*

Un objectif de 170 000 habitants en 2020

3 QUESTIONS À Marie-Lise Fleuret-Pagnoux, adjointe au maire de La Rochelle*
3 QUESTIONS À Marie-Lise Fleuret-Pagnoux, adjointe au maire de La Rochelle*


Indicateur Bertrand : La Rochelle et l'agglomération sont-ils des territoires attractifs ?


Marie-Lise Fleuret-Pagnoux : la population de la communauté d'agglomération a stagné ces dernières années, autour de 145 000 habitants mais l'objectif pour 2020 est d'atteindre 170 000 habitants.


Après un premier mandat qui donnait la priorité à l'emploi et à l'économie, l'équipe réélue a placé l'habitat au coeur de sa politique. La Rochelle est un territoire attractif mais les prix sont actuellement élevés aussi bien pour les accédants à la propriété (NDLR : entre 2 820 et 3 970€/m2 sur les appartements anciens au 1er semestre 2010, selon la chambre des notaires et entre 3 440 et 5 130€/m2 dans le neuf) que pour les résidents du parc locatif privé qui doivent s'acquitter d'un loyer de 13 à 14€/m2 (10€/m2 pour les logements intermédiaires, 7,60€/m2 en locatif PLS et 5,60€/m2 en PLUS). Il faut donc maintenir un niveau élevé de production, en intensifiant l'effort consacré aux logements abordables et au parc locatif social.



I. B. : quels sont les objectifs de construction et les moyens mis en place pour les atteindre ?


M.-L. F.-P. : le Plan local de l'habitat élaboré en 2008 et transposé dans les 18 communes de l'agglomération en 2009 fixe un objectif de 1 200 logements par an sur six années, dont 425 logements sociaux. Une partie sera construite dans la douzaine de Zac en cours sur le territoire. Le PLH fixe par ailleurs une obligation de 25 à 40%de logements sociaux pour tout programme privé de plus de dix logements, selon que la commune qui les accueille soit assujettie ou non à la loi SRU et selon son retard de production en lamatière. Ces critères devraient permettre de réduire la liste de dossiers en attente, estimée à 4 000 en 2010 (contre 3 600 en 2009). Ils pourraient aussi contribuer à stabiliser les prix de la promotion privée. Avec le schéma de cohérence territorial, nous incitons en outre à densifier davantage : les programmes de maisons individuelles en cours et à venir sont essentiellement conçus en individuel groupé. Des petits collectifs en R+2 sont introduits dans la première couronne.



I. B. : la ville s'étend. Des projets d'infrastructures sont-ils prévus pour faciliter l'accès de tous les habitants de l'agglomération aux zones d'activités et des services ?


M.-L. F.-P. : la collectivité a opéré une grande refonte de la carte des transports. Toutes les communes de l'agglomération sont desservies par des lignes de bus. Celles-ci suivront l'expansion urbaine. La fameuse desserte cadencée Rochefort-La Rochelle a été prolongée avec une nouvelle gare dans les parcs de La Rochelle, qui dessert la zone d'activités de Chasseloup-Laubat. Elle devrait encore être étendue vers le stade de Bouffenie, dans le quartier Saint-Maurice-Bel-Air puis à terme, vers la Pallice. Enfin, un projet de tram-train est à l'étude, qui irait jusqu'à Marans, aux portes dumarais poitevin.



Adjointe au maire de La Rochelle, Marie-Lise Fleuret-Pagnoux est également en charge de l'équilibre social de l'habitat et du suivi du PLH à la communauté d'agglomération de La Rochelle.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur