1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À MARIE-CLAUDE LE HÉRISSÉ Adjoint au maire de Saint-Malo, chargée de l’urbanisme

3 QUESTIONS À MARIE-CLAUDE LE HÉRISSÉ Adjoint au maire de Saint-Malo, chargée de l’urbanisme

“Vers un nouvel équilibre entre Saint-Malo et les autres communes”

3 QUESTIONS À MARIE-CLAUDE LE HÉRISSÉ Adjoint au maire de Saint-Malo, chargée de l’urbanisme
3 QUESTIONS À MARIE-CLAUDE LE HÉRISSÉ Adjoint au maire de Saint-Malo, chargée de l’urbanisme

Indicateur Bertrand : Où en est la construction immobilière sur Saint-Malo ?


Marie-Claude Le Hérissé : Le projet d'aménagement et de développement durable (PADD) qui a servi à l'élaboration du Programme local de l'habitat (PLH) a défini des objectifs de 400 logements par an pendant dix ans, 200 en secteurs urbains et 200 dans les zones d'extension urbaine. De nombreux chantiers sont en cours, notamment dans le secteur de la gare et nous aurons donc dépassé nos ambitions pour 2007.


I. B. : A qui s'adressent ces programmes ?


M.-C. L. H. : Nous ne sommes pas et ne voulons pas être une ville réservée aux touristes et aux retraités. Nous comptons 53 000 habitants à l'année. Nous souhaitons que les jeunes ménages aient accès à un parcours résidentiel complet, du parc locatif aidé, si nécessaire, à l'accession libre à la propriété. Les promoteurs ont intégré la force de notre volonté politique et proposent donc dans la quasi-totalité des programmes des logements en accession aidée de qualité similaire aux autres appartements. Ils intègrent en plus beaucoup de grandes surfaces, qui favorisent la résidence principale. Nous avons eu peu d'investissement en Robien ces dernières années. Côté infrastructures, nous ne sommes pas dans la situation d'une commune suburbaine d'une grande métropole qui doit faire face à des vagues de nouveaux venus. Notre maillage est très bon. Nous récoltons notamment les fruits d'une politique de longue date en faveur des quartiers, avec des structures scolaires et associatives bien réparties.


I. B. : Où se situent les zones d'extension urbaine ?


M.-C. L. H. : Essentiellement à Rothéneuf, où 200 à 250 logements sont prévus, à La Haize/La Bastide, et au Gué. Avec la validation du PLH, programmée pour fin 2007- début 2008, nous pourrons en outre établir un nouvel équilibre entre Saint-Malo et les autres communes de l'agglomération et du pays, en termes d'habitat, de parc social, mais aussi de zones d'activités.















Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur