3 questions à Léonce Deprez – Député-maire du Touquet

“Le tourisme est un atout de développement économique”

3 questions à Léonce Deprez – Député-maire du Touquet
3 questions à Léonce Deprez – Député-maire du Touquet

Indicateur Bertrand : Le Touquet est depuis longtemps une station balnéaire réputée. Comment évolue-t-elle ?


Léonce Deprez : Nous disposions des atouts d'une station historique et reconnue depuis longtemps. Depuis quatre ans, nous avons engagé une dynamique, pour aller vers une station active durant les quatre saisons, qui soit également une station à vocation européenne. La Côte d'Opale est un territoire intéressant et notre ville, au cœur de ce territoire, est un véritable laboratoire d'économie touristique. C'est un thème qui m'est particulièrement cher et que j'ai développé dans mon livre “L'économie touristique, ou une croissance accessible", paru cette année. Je pense en effet que le tourisme peut représenter une nouvelle source de développement économique. Il faut pour cela qu'il soit élevé au rang de politique nationale, de façon à ce que l'économie touristique s'organise sur l'ensemble d'un territoire et dans le cadre d'un développement durable.


I. B. : Quelles sont les conséquences de ce développement au niveau immobilier ?


L. D. : Le capital immobilier prend de la valeur dans notre ville. Les importants travaux de requalification du centre-ville, de mise en valeur du bord de mer, l'entretien et le développement de la moitié non constructible de notre territoire : tout cela a permis la valorisation du patrimoine immobilier et les prix ont grimpé. En centre-ville, les 46 appartements d'un programme neuf se commercialisent actuellement entre 5 160 et 5 700 €/m2 et cela se vend très bien puisqu'en un mois, 14 logements ont déjà été vendus. Les villas en forêt, avec 2 000 m2 de terrain, peuvent aller jusqu'à 580 000 €. En bord de mer, c'est encore plus élevé. Une certaine stabilisation des prix s'observe actuellement, ce qui est heureux car aujourd'hui, ce sont surtout les gens les plus âgés et les plus fortunés qui peuvent acheter. Nous nous engageons d'ailleurs dans la réalisation de logements locatifs à prix raisonnables pour notre population permanente, qui travaille toute l'année à la qualité de l'accueil touristique.


I. B. : Quelle sorte de clientèle touristique attire Le Touquet ?


L. D. : Nous bénéficions d'une situation géographique particulièrement favorable pour prétendre à un développement européen. Nous sommes pratiquement à égale distance de Paris, Londres ou Bruxelles. Mais cette clientèle européenne se retrouve surtout dans l'offre hôtelière de la ville. Les acheteurs de résidences, secondaires ou ayant vocation à devenir principales, sont plutôt des personnes venant des départements alentours, du Nord et de l'Est de la France, ainsi que de la région parisienne, qui connaissent bien Le Touquet et en sont tombés amoureux au fil des week-ends et vacances qu'ils y ont passés.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur