3 QUESTIONS A LAURENT THERY - Directeur général de la Samoa

"Nous créons la centralité d'une métropole du 21e siècle"

3 QUESTIONS A LAURENT THERY - Directeur général de la Samoa
3 QUESTIONS A LAURENT THERY - Directeur général de la Samoa

Indicateur Bertrand : Comment travaillez-vous pour que le projet de l'Ile de Nantes soit cohérent ?


Laurent Théry : L'Ile de Nantes est un projet global d'aménagement de la ville. Nous la transformons dans toutes ses composantes, de l'habitat à l'emploi en passant par le sport, la culture, les loisirs. C'est en même temps un secteur qui existe déjà et nous tenons compte de son histoire. Il s'agit de s'appuyer sur l'existant pour dessiner la ville du futur. La cohérence signifie aussi s'intéresser à toutes les échelles de la vie, aussi bien à l'excellence de Nantes, avec des projets comme Euronantes, qu'aux espaces de proximité, avec des aires de jeux, des places dessinées pour accueillir les terrasses des cafés, etc.


I. B. : Quel est le rôle de l'atelier de l'Ile de Nantes ?


L. T. : Le projet fonctionne sur deux piliers : la maîtrise d'œuvre avec l'atelier de l'Ile de Nantes d'Alexandre Chemetoff et la maîtrise d'ouvrage confiée à la Samoa, société spécialement créée pour s'occuper de ce projet, le tout dans le cadre de la conduite politique des élus. L'équipe de l'atelier travaille en fonction d'un plan-guide, qui donne une vision globale du projet, mais qui n'a pas de valeur définitive. Lors des discussions avec tous les intervenants, leurs projets intègrent le plan-guide, qui évolue en conséquence. Nous avons également choisi Alexandre Chemetoff en fonction de l'importance de l'espace public, qui fait la ville et qui détermine l'aménagement de l'île. Par ailleurs, l'atelier intervient sur la faisabilité des projets. Lorsqu'un promoteur nous propose un programme, l'équipe réfléchit à la manière dont celui-ci peut s'inscrire dans l'ensemble.


I. B. : Quel est l'élément phare qui guide votre réflexion ?


L. T. : La ville et la centralité sont nos éléments phares. Nous élaborons une centralité contemporaine, en transformant ce qui existe. Elle ne s'oppose pas au centre ancien, mais le complète. Nous sommes en train de créer la centralité urbaine d'une métropole du 21e siècle, qui peut-être la locomotive de son développement. Autre élément primordial : cette centralité n'est pas réservée aux élites, car nous attachons énormément d'importance au fait de construire la ville pour tous. Il faut donc veiller à accueillir tous les publics : les acteurs économiques, mais aussi du logement social, du logement pour les jeunes, pour les personnes âgées, etc.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur