1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À Jean-Louis Masson, Vice-président de Toulon Provence Méditerranée en charge de la ville et de l'habitat

3 QUESTIONS À Jean-Louis Masson, Vice-président de Toulon Provence Méditerranée en charge de la ville et de l'habitat

Nous proposons des outils d'aide à la création de logements sociaux

3 QUESTIONS À Jean-Louis Masson, Vice-président de Toulon Provence Méditerranée en charge de la ville et de l'habitat
3 QUESTIONS À Jean-Louis Masson, Vice-président de Toulon Provence Méditerranée en charge de la ville et de l'habitat


Indicateur Bertrand : Comment évolue la population de l'agglomération ?


Jean-Louis Masson : En l'espace de six ans, nous sommes passés de 390 000 à 405 000 habitants.


Depuis 1990, le territoire de l'agglomération gagne 2 000 habitants par an. Cela implique un vrai problème de logement, mais il ne concerne pas que le domaine du logement social. En effet, cette demande a des incidences en termes de besoins de logements intermédiaires et de logements libres.


Nos entreprises ont besoin de loger leurs salariés, qu'ils soient cadres supérieurs, moyens ou employés. Or, nous avons observé une augmentation importante des plus de 60 ans sur le territoire, alors que les jeunes avaient tendance à s'éloigner vers l'arrière-pays. Ce n'est plus vrai depuis un an, ces secteurs devenant moins attractifs.


I. B. : Quelles sont les orientations du Plan local de l'habitat ?


J.-L. M. : Le nouveau PLH devrait être adopté d'ici à la fin de l'année et ce qui le caractérise d'abord, c'est toujours le besoin d'une stratégie de maîtrise du foncier au regard de la rareté observée, une stratégie qui passe notamment par une convention avec l'Etablissement public foncier régional (EPFR). Ensuite, nous privilégions la rénovation urbaine avec la reconstruction de la ville sur la ville, comme à Toulon et à la Seyne-sur-Mer.


Enfin, un troisième volet consiste à proposer des outils d'aide à la création de logements sociaux auxquels nous pouvons ajouter des aides à la réhabilitation du logement insalubre ainsi que la remise sur le marché de logements vacants. Pour 2009-2015, nous avons une stratégie supplémentaire avec la production de plus de 3 000 logements sociaux et l'intensification du renouvellement urbain qui est l'une des explications de l'inversion des flux de population de Toulon. Enfin, nous souhaitons favoriser le logement collectif là où cela sera possible.


I. B. : Quelles sont les priorités envers les actifs et les étudiants ?


J.-L. M. : En matière d'habitat, nous incitons les aménageurs à appliquer la règle du tiers ; un tiers de logements sociaux, un tiers de logements intermédiaires et un tiers de logements libres.


C'est une démarche qui doit accompagner le projet d'aménagement de TPM, notamment avec le grand projet de rade. La politique de l'habitat est intégrée dans une politique d'aménagement global.


Nous souhaitons aussi répondre mieux aux demandes de logements étudiants d'autant qu'entre La Garde et Toulon, le pôle universitaire compte plus de 10 000 étudiants.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur