1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 questions à Jean-Louis Borloo - Ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement

3 questions à Jean-Louis Borloo - Ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement

"Ce sera un produit très rentable"

3 questions à Jean-Louis Borloo - Ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement
3 questions à Jean-Louis Borloo - Ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement

Indicateur Bertrand : Quels sont les grands principes du dispositif d'amortissement de l'investissement locatif qui porte votre nom ?


Jean-Louis Borloo : Ce nouveau dispositif, que certains appellent le "Borloo populaire" et qui vient d'être créé par la Loi ENL du 13 juillet 2006, permet aux particuliers qui veulent investir dans le locatif d'acheter un appartement ou une maison avec une très bonne rentabilité, tout en aidant à loger des ménages qui ont des revenus moyens. J'ai en effet souhaité orienter l'investissement locatif dans le logement neuf en suivant deux priorités : recentrer la production de logements "Robien" dans les agglomérations les plus tendues et répondre avec ce nouveau dispositif aux besoins des ménages à revenus moyens.


I. B. : Quels sont selon vous, ses principaux atouts ?


J-L. B. : Ce sera un produit très rentable puisque le propriétaire qui revend son bien au bout de 9 ans bénéficiera d'un rendement de 5,5 %, et même de 7 % s'il le revend au bout de 15 ans ! Il permettra en outre de proposer des logements locatifs neufs avec des loyers inférieurs de 30 % par rapport au niveau du marché, en particulier là où le marché est cher. Concrètement, par exemple, les loyers seront plafonnés à 15,92 €/m2 pour les secteurs les plus tendus - dont Paris, la petite couronne et alentour - et 11,06 e/m2 dans les agglomérations de plus de 250 000 habitants.


I. B. : Est-il complémentaire du Robien recentré ?


J-L. B. : Le dispositif d'amortissement fiscal créé par la loi Robien a connu un vrai succès. Les deux dispositifs "Robien" et "Borloo" vont coexister au libre choix des investisseurs. Ils sont complémentaires : le "Borloo" est fiscalement plus attractif, plus social aussi, les loyers sont plus contraints (20 % en dessous de ceux du "Robien") ; le "Robien" est fiscalement moins avantageux, mais le propriétaire peut louer sans limitation de revenus du locataire. Au total, ce sont plus de 60 000 logements neufs sur l'année qui sont attendus grâce à ces deux produits d'investissement locatif : 35 000 en "Robien recentré" et 25 000 en "Borloo populaire".


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur