1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. 3 QUESTIONS À JACQUES SALVATOR, Maire d’Aubervilliers, vice-président de Plaine Commune

3 QUESTIONS À JACQUES SALVATOR, Maire d’Aubervilliers, vice-président de Plaine Commune

“Une production de 200 logements : 60 % dans le privé, 40 % dans le social”

3 QUESTIONS À JACQUES SALVATOR, Maire d’Aubervilliers, vice-président de Plaine Commune
3 QUESTIONS À JACQUES SALVATOR, Maire d’Aubervilliers, vice-président de Plaine Commune

Indicateur Bertrand : Serez-vous le maire du changement?


Jacques Salvator : Certainement. D’ailleurs, la liste que je conduisais aux élections municipales s’intitulait “Changer à gauche maintenant pour l'avenir d'Aubervilliers”. Cette mutation est déjà sur les rails depuis 1990. Comme dans toutes les villes industrielles, nous avons à repenser nos friches et à rééquilibrer notre population, mais pas à la façon de Paris qui a chassé les moins riches vers les banlieues. Nous souhaitons une adjonction sans substitution, ce qui sous-tend que toute forme de mixité sociale, y compris en accession à la propriété, sera la bienvenue. Le rythme de production s’élèvera à 200 logements par an, dont 60% dans le privé et 40% dans le social. Nous visons 80 000 habitants. Nous en comptons 73000, après en avoir regagné 10000 entre 1999 et 2008. La ville avait vécu une très forte hémorragie démographique depuis les années 70.


I. B. : De quelle autre nature sera le changement?


J. S. :Ce sera un changement “utile”, que nous accompagnerons par la création d’équipements, d’emplois, d’amélioration de l’habitat et de revitalisation commerciale. Qu’il y ait des boucheries hallal dans le centre-ville est normal, mais qu’elles soient les seules ne l’est pas, car on doit également pouvoir acheter sa tranche de jambon! Ceci dit, je suis l’élu de la diversité: ma liste contenait autant de colistiers originaires d’Afrique du Nord que d’Europe.


I. B. : Quels grands projets sont à l’ordre du jour?


J. S. :Certaines villes se noient sous les grands projets. Au contraire, à Aubervilliers, nous souhaitons qu’ils émergent! La première pierre du centre commercial de la porte d’Aubervilliers sera posée le 17 octobre. En 2009, sur les berges du canal, démarreront les travaux du centre de formation des ingénieurs de Saint-Gobain, qui accueillera 3 000 chercheurs internationaux, ce qui générera de l’hôtellerie et de la restauration. Sur les berges également, seront donnés l’an prochain les premiers coups de pioche du centre aquatique olympique pour une ouverture en 2012, lors du championnat d’Europe. À la station Proudhon-Gardinoux, le nouveau campus littéraire Nicolas de Condorcet comptera 20000 étudiants, doctorants et chercheurs en lien avec l’École des chartes de la Sorbonne. Sur les 26 hectares du fort, 10 seront consacrés à un écoquartier et à une cité artisanale du développement durable. Le centre-ville sera requalifié à partir d’une Opah sur une vingtaine d’immeubles. Bref, nous allons valoriser notre structure urbaine, jusqu’ici paupérisée.


Services